Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale et l’héritier australien (tome 5) » de Rhys Bowen

son espionne t7Je lis beaucoup de cosy mysteries, c’est un genre léger et distrayant. La collection de « Son espionne royale » est assurément en haut de la pile des séries que je préfère. Lady Georgiana, « Georgie », est une lointaine héritière de la couronne royale. Dire d’elle que c’est une « espionne », c’est un peu exagéré, car en réalité elle se retrouve malgré elle mêlée à des enquêtes policières.

Cette fois-ci, elle est invitée par la duchesse douairière de Eynsford. Celle-ci a retrouvé en Australie un enfant caché de son fils défunt : il pourrait être l’héritier tant attendu, celui qui assurera l’avenir du domaine et du nom. Il doit arriver prochainement, et la duchesse douairière a chargé Georgie de lui apprendre les bonnes manières.

Mais l’arrivée de l’héritier australien n’est pas du goût de tous.

Lorsqu’un meurtre est commis, Georgie se retrouve une fois de plus au coeur d’une enquête, et saura comme d’habitude faire preuve de perspicacité et de bon sens.

De tome en tome, cette série s’améliore, jonglant entre enquête et anecdotes amusantes. Le personnage de Georgie a gagné en crédibilité en fil des tomes ; les enquêtes sont plus crédibles et mieux menées. J’attends le prochain tome avec impatience (le 8e tome est attendu pour novembre) !

S 3-3Robert Laffont, coll. La Bête noire, 378 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale et les douze crimes de Noël » (tome 6) de Rhys Bowen

son espionne t6Lady Georgiana de Rannoch – Georgie pour les intimes – désespère de devoir passer Noël dans le château familial. Elle sait que sa belle-sœur ne l’accueille pas d’un bon œil, mais puisque sa famille est ruinée depuis la mort de son père, Georgie n’a guère d’alternative.

Pour fuir le château glacial et l’ambiance familiale morose, Georgie accepte un emploi le temps des fêtes. Elle assistera Lady Hawse-Gorzley pour les fêtes, celle-ci ayant invité une dizaine de personnes à venir passer un Noël anglais traditionnel dans le petit village de Tiddleton-under-Lovey – invitations qu’elle a fait payer, les temps étant difficiles même pour la noblesse.

Alors que Georgie se réjouit de passer les fêtes dans une demeure bien chauffée et où la nourriture est proposée en abondance, l’ambiance est ternie par le décès d’un voisin, tombé d’un arbre. Cela semble n’être qu’un accident, mais d’autres morts s’enchaînent et viennent rappeler aux habitants du coin une terrible légende de sorcière qui prédit une mort par jour pendant douze jours.

J’aime beaucoup cette série, le personnage simple et sympathique de Georgie, les bévues de Queenie sa domestique, et l’ambiance d’une Angleterre traditionnelle. On retrouve dans ce tome beaucoup (vraiment beaucoup) de références à Agatha Christie : le Noël traditionnel avec son pudding plein de surprises (comme dans « Le Noël d’Hercule Poirot »), la comptine (dans « Ils étaient dix »… et dans plein d’autres romans d’Agatha Christie)…

Je ne comprends toujours pas pourquoi le personnage de Georgie est représenté sur la couverture comme une jeune beauté sophistiquée (à part pour faire vendre), cela n’a rien à voir avec son personnage désargenté qui n’a que deux tenues à mettre… A part ça, rien à redire, et je me réjouis de savoir qu’il existe encore neuf romans de la série pas encore traduits – j’espère qu’ils le seront bientôt !

S 3-3Robert Laffont, coll. La Bête noire, 414 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale et le collier de la reine » de Rhys Bowen

son espionne t5 collierAlors que le tome précédent avait fait voyager Lady Georgiana vers la froide Transylvanie, cette fois-ci la jeune femme, membre de la famille royale, quitte Londres pour le soleil de la Côte d’Azur. Dans le Train bleu qui la mène à Nice, elle fait la connaissance de Coco Chanel qui, séduite par cette jeune anglaise, décide d’en faire l’égérie de son prochain défilé de mode. Un comble pour Georgie qui n’a pas un penny pour s’acheter une nouvelle robe !

Mais derrière les paillettes, Georgie ne doit pas oublier la raison de sa présence à Nice : elle a promis à la Reine d’Angleterre de retrouver une tabatière qui a été volée à celle-ci. La Reine soupçonne Sir Toby Tripoter. Or justement, le « hasard » fait que Georgie est logée dans la maison voisine de celle de Sir Toby.

Décidément, j’aime de plus en plus cette série littéraire, où les traditions anglaises côtoient un souffle de modernité. Georgie évolue de tome en tome, elle « grandit », sort davantage, envisage enfin une vie amoureuse, est sur le chemin de la réconciliation avec sa mère, et prête à prendre sa vie en main. Et puis, un peu de soleil en ce moment, cela fait du bien pour le moral ! L’enquête est assez anecdotique, c’est surtout un prétexte pour mettre Georgie dans des situations variées et proposer quelques rebondissements. J’ai hâte de découvrir le prochain !

S 3-3Robert Laffont, 360 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie » de Rhys Bowen

son espionne t4 transylvanieQuittons pour une fois l’Angleterre où vit Laday Georgiana. En effet, la reine l’a chargée de représenter la famille royale au mariage de la princesse de Roumanie, avec laquelle Georgiana est allée à l’école.

Voilà donc la timide mais non moins débrouillarde Georgiana en route vers la Transylvanie, et plus particulièrement dans le château de Bran. Pour l’accompagner, elle a été obligée d’engager une bonne et, faute de moyens et d’arguments, a dû se résoudre à embaucher Queenie, une jeune femme maladroite, impolie, et qui ne connaît rien aux usages de la cour. Ce nouveau personnage est aussi amusant qu’affligeant, et l’on sent très vite qu’en faire un personnage récurrent de la série sera l’occasion de raconter bien des maladresses !

Sur place, rien ne se passe comme prévu, et l’organisation du mariage s’annonce moins glamour qu’on aurait pu l’imaginer. L’ambiance de ce tome est assez différente des précédents, car Georgiana se trouve à l’étranger, et surtout dans un château à l’atmosphère glaçante, où des vampires semblent avoir élu domicile. Les personnages sont plus sombres, heureusement il y a beaucoup d’humour et Georgiana est de plus en plus attachante. Quant à son histoire avec Darcy, elle avance doucement – mais sûrement.

S 3-3Robert Laffont, 360 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale et la partie de chasse » de Rhys Bowen

espionne t3Je gardais un souvenir mitigé de la lecture des deux premiers tomes de la série « Son espionne royale… » mais j’ai persévéré ! Il se trouve que je regarde en ce moment la série « The Crown » sur la reine Elisabeth II et, ô hasard, elle apparaît justement dans ce troisième tome – elle n’est encore qu’une petite fille, son père n’est que le second fils du couple régnant, et rien ne la prédispose donc directement à devenir la future reine d’Angleterre. Bref, cela m’a amusée de retrouver des personnages (le Prince de Galles et sa maîtresse Wallis Simpson notamment) que je venais de voir dans la série.

Revenons à l’histoire. Georgie, alias Lady Georgiana de Rannoch, née de sang royale mais très loin dans l’ordre de succession au trône, est toujours en quête d’idées pour gagner de l’argent – la noblesse n’étant pas toujours synonyme de richesse. Inspirée par une anecdote racontée par son amie Belinda, elle décide de proposer ses services comme dame de compagnie pour des hommes séjournant seul à Londres. La chaste Georgie est loin d’imaginer que sa démarche va être mal interprétée !

L’histoire aurait pu mal tourner, et pour éviter que le scandale ne s’ébruite, Georgie accepte de rendre un service à la police et de partir au Château de Rannoch ; près de Balmoral, elle pourra ainsi surveiller la famille royale, qui semble être l’objet d’une menace. En effet, le frère de Georgie a été grièvement blessé sur un piège, et d’autres membres de la famille royale sont victimes d’étranges « accidents ».

Comme dans les précédents tomes, je me suis un peu perdue dans les multiples cousins à divers degrés, mais j’ai retrouvé avec plaisir Belinda l’effrontée ou encore Darcy – même si j’espère que l’auteure fera progresser un peu plus rapidement l’inévitable histoire d’amour entre Darcy et Georgie.

S 3-3Robert Laffont, 360 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

«Son espionne royale et le mystère bavarois (tome 2) » de Rhys Bowen

espionne royale t2J’avais gardé un sentiment mitigé du premier tome de la série « Son espionne royale… » mais j’avais décidé de laisser sa chance au deuxième tome.

Le début m’a déçue : j’ai eu le sentiment de relire des scènes et des anecdotes déjà lues dans le premier tome, et j’ai trouvé le démarrage fastidieux.

Pourtant, quand l’histoire a finalement commencé, j’ai pris plaisir à lire cette nouvelle intrigue. On y retrouve Georgie, jeune lady anglaise à qui la Reine confie régulièrement des petites missions, et qui se retrouve malgré elle impliquée dans des enquêtes policières.

Cette fois-ci, Georgie accueille chez elle la princesse Hannelore de Bavière. Entre soirées arrosées et virées chez Harrod’s, Georgie découvre que la princesse sortie du couvent n’est pas si timide qu’on le croyait ! Sauf que leurs plaisirs futiles se voient contrariés par plusieurs morts : d’abord, celle accidentelle d’un ami de Georgie lors d’une soirée, puis celle d’un jeune homme dont la princesse s’était amourachée.

L’histoire est plaisante à lire, j’ai souri à plusieurs reprises face aux aventures de cette lady qui n’en est pas vraiment une (elle a des pensées et des paroles très modernes pour l’époque, a un rapport amusant avec ses domestiques) et finalement la lecture de ce deuxième tome a été une bonne surprise. Par contre, ne lisez pas ce roman pour le suspense, la fin est assez prévisible.

S 2-3Robert Laffont, 384 pages, 14,90€