Cosy mystery·Policier

« Les thés meurtriers d’Oxford (tome 2) : Beau thé fatal » de H.Y. Hanna

thés2bisCassie, la meilleure amie de Gemma, file le parfait amour avec un galeriste. Mais lors d’un vernissage, une femme s’effondre, morte. Elle était amoureuse du galeriste, qui repoussait ses avances trop pressantes. Par ailleurs c’était une vraie peste, détestée de tous ceux qui la connaissaient. Les suspects ne manquent pas !

Bien que Devlin, l’inspecteur en charge de l’affaire (et au passage, son ex) essaie de la dissuader, Gemma, mise en confiance par la réussite de sa première enquête, décide de jouer à nouveau les détectives amateurs.

Je retrouve dans cette série beaucoup de codes de la série des « Hannah Swensen » : une jeune femme qui tient un magasin de cookie / un salon de thé, amoureuse de l’inspecteur en charge de l’enquête, avec un chat, une mère envahissante, etc. La trame est assez proche.

La lecture est sympathique, le groupe de vieilles dames qui fait son apparition dans quelques chapitres est toujours aussi drôle et décalé. C’est une lecture simple, par forcément inoubliable, mais qui permet de passer un moment sympa.

S 2-3City, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Les thés meurtriers d’Oxford (tome 1) : Chou à la crim » de H.Y. Hanna

thés1Dans la catégorie des cosy mysteries sur fond de pâtisserie, j’étais déjà une grande adepte de la série des « Hannah Swensen » (déjà 8 tomes lus et j’attends le 9e avec impatience cet automne). Et voilà que j’entame une nouvelle série, « Les thés meurtriers d’Oxford » (je n’avais pas immédiatement saisi le jeu de mots… à l’oral c’est plus évident). Le thème est très similaire : une jeune femme à la tête d’un salon de thé est mêlée à des enquêtes criminelles et décide d’enquêter à sa manière. Ajoutez un inspecteur séduisant, une mère envahissante et quelques commères dans le village, et vous aurez les ingrédients de ces deux séries.

Dans le 1er tome des « Thés meurtriers d’Oxford », Gemma revient tout juste d’Australie. Elle a laissé en plan sa carrière pour un retour sur ses terres natales, et y ouvrir un salon de thé. Il faut absolument que son affaire marche ; or un homme est retrouvé mort dans son salon de thé. Et pas n’importe quel homme : un touriste qu’elle a servi la veille, et avec qui tout le monde l’a vue avoir un échange houleux et peu cordial. Pour sa réputation et celle de son salon de thé, Gemma décide de participer à l’enquête, d’autant plus que l’inspecteur en charge du dossier est son ancien grand amour – et qu’elle ne le trouve pas très objectif dans cette affaire…

C’est une lecture plutôt agréable, facile, avec un schéma de narration classique mais qui fonctionne bien. Il y a pas mal d’indices qui permettent au lecteur d’enquêter – il y a même des indices répétés tellement de fois qu’ils en deviennent évidents.

Les relations entre Gemma et sa mère sentent le déjà-vu, en revanche les commères du village, des mamies qui se mêlent de tout, sont assez amusantes et provoquent quelques situations cocasses. J’espère qu’on les retrouvera dans le tome 2 !

S 2-3City, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Le club des amateurs de romans policiers (tome 2) : Le crime du SS Orient » de Christina Larmer

9782749176598ORIJ’avais beaucoup aimé le 1er tome du « Club des amateurs de romans policiers » : avec « Ils étaient sept », c’était un clin d’œil malin et intelligemment construit à Agatha Christie qui servait de base à cette série.

Bonne nouvelle, ce 2e tome est tout aussi réjouissant ! Cette fois-ci, Alicia et ses amis du club de lecture embarquent pour une mini croisière à bord du SS Orient, la réplique d’un ancien bateau de croisière. Anders, l’amoureux d’Alicia, y officie comme médecin.

Les amis auraient préféré un voyage à bord de l’Orient Express, en hommage à leur auteure préférée, mais après tout une croisière c’est déjà pas mal… S’ils trouvent l’ambiance très « croisière s’amuse », à bord les passagers sont davantage guindés. Habitués des croisières, vieilles filles et danseurs payés pour divertir les passagers se côtoient au rythme des repas gargantuesques et des soirées dansantes.

Mais la croisière tourne progressivement au cauchemar : après un premier décès, jugé accidentel, c’est ensuite la femme du capitaine qui est tuée ; et cette fois-ci, ce n’est sûrement pas un accident.

Comme dans le premier tome, la bonne idée de ce roman est de faire plusieurs clins d’œil aux romans d’Agatha Christie sans que cela ne soit jamais lourd, jamais une pâle copie : et c’est très malin ! Ainsi les lecteurs qui apprécient les romans de la « Reine du crime » ne chercheront pas la comparaison, mais pourront plutôt s’imaginer comme membres du club de lecture mené par Alicia.

J’ai encore une fois passé un très bon moment de lecture, immergée à bord de ce bateau de croisière en huis-clos (tiens, tiens). Et j’ai déjà noté la date du prochain tome ! (sortie en avril 2024).

S 3-3Le Cherche Midi, 368 pages, 15,90€

Cosy mystery·Policier·Roman

« Les enquêtes de Roderick Alleyn (tome 1) : Le jeu de l’assassin » de Ngaio Marsh

9791039200189ORIJ’avais noté ce titre depuis longtemps… Un roman (vraiment) dans le style d’Agatha Christie, ça ne pouvait que me plaire !

Et, au passage, je commence une de mes bonnes résolutions de l’année (oui, il n’est jamais trop tard !) qui était de lire un peu plus en version numérique.

Sir Hubert a réuni quelques invités pour le week-end. Ils vont participer à une « murder party » (ou « jeu de l’assassin »). L’un d’eux sera désigné secrètement comme le meurtrier, et devra organiser un faux meurtre. Les autres participants devront ensuite enquêter et le démasquer.

Sauf que, vous l’avez compris, le « faux » meurtre » se transforme en « vrai » meurtre, et là il n’est plus question de jouer. Scotland yard est appelé sur place, et l’inspecteur Alleyn va mener son enquête, secondé efficacement par Nigel, le cousin de la victime.

On est vraiment dans une ambiance digne d’Agatha Christie, avec huis-clos à la campagne, groupe réuni pour quelques jours, un inspecteur qui arrive etc. L’auteure, Ngaio Marsh, a publié ce roman en 1932 – on est à la même époque qu’Agatha. Et il y a 32 romans dans la série, ce qui me laisse encore quelques belles heures de lecture !

L’inspecteur Alleyn, qui est le héros de la série, est un inspecteur discret, un peu prétentieux mais sans réel signe distinctif. A tel point que j’ai cru pendant une bonne partie du roman que le personnage récurrent était Nigel !

A suivre…

S 3-3ArchiPoche, 260 pages, 10,99€ en version numérique

Cosy mystery·Policier

« Les vacances d’Hercule Poirot » d’Agatha Christie

9782253005285-001-TJe poursuis, doucement mais sûrement, le #readChristie2023, qui propose une thématique chaque mois autour des romans d’Agatha Christie, et suggère un livre en particulier. Pour juillet (oui, je suis un tout petit peu en retard…) le choix était : « Les vacances d’Hercule Poirot ». Un bon choix pour l’été ! Je me réjouissais d’avance.

En commençant la lecture, j’ai réalisé que c’était le roman qui avait inspiré le film de 1982 « Meurtre au soleil » avec Peter Ustinov dans le rôle d’Hercule Poirot (et Jane Birkin dans celui de Christine Redfern). Or c’est un film que j’ai regardé il y a quelques mois à peine et que j’avais bien aimé ; un peu vieillot dans le rendu, mais efficace et agréable à regarder. Bref, je me souvenais de la fin (dommage) – même s’il y a quelques détails qui divergent dans le film, c’est une adaptation très fidèle.

Voilà ce qui arrive quand on lit les romans, les BD, et qu’on regarde les films… !

Pourtant, même en connaissant la révélation finale, j’ai apprécié cette lecture. Hercule Poirot s’accorde quelques vacances au soleil, dans un hôtel isolé sur une île. Il y rencontre plusieurs couples, des habitués, des touristes étrangers. Mais quand une femme est retrouvée morte, les vacances de Poirot sont terminées ! Il faut dire que cette femme séduisante, qui faisait tourner la tête de tous les hommes et rendaient les femmes jalouses, ne manquaient pas d’ennemis.

Il y a plein de fausses pistes, de détails qui trouveront leur place dans la résolution de l’énigme… ou qui resteront des fausses pistes…, de quoi jouer avec le lecteur, pour notre plus grand plaisir bien sûr !

S 3-3Le Livre de poche, 6,40€

Cosy mystery·Policier

« Jeux de glaces » d’Agatha Christie

9782253046875-001-TJ’ai pris un peu de retard dans le challenge #ReadChristie2023, et cela résulte sans doute de quelques déceptions dans les lectures imposées des derniers mois. Je me rends compte que les romans d’Agatha Christie vers lesquels je reviens le plus facilement sont ceux construits sur ma trame préférée, le huis-clos et l’enquête d’un héros récurrent, Hercule Poirot étant mon chouchou.

« Jeux de glaces » est construit sur ce modèle, même si c’est Miss Marple qui enquête cette fois-ci. Elle y joue quasiment le même rôle que Poirot, invitée dès le début du roman dans la demeure familiale de son amie d’enfance, Carrie-Louise. Celle-ci serait menacée d’empoisonnement.

Mais lors d’une soirée, c’est un autre invité qui est assassiné.

Comme toujours, il y a beaucoup de personnages, donc il faut rester attentif. Mais l’intrigue est bien faite, le suspense fonctionne bien jusqu’au dénouement. J’ai à nouveau envie de poursuivre ce challenge de lecture, d’autant plus que je retrouverai Hercule Poirot dès la prochaine lecture !

S 3-3Le Livre de poche, 218 pages, 5,60€

Cosy mystery·Policier

« Portrait inachevé » d’Agatha Christie

9782253032892-001-TRarement livre aura porté un titre aussi adapté à la lecture que j’en ai faite, car ce « Portrait inachevé » a été pour moi une « lecture inachevée ». Chose rarissime, ce roman d’Agatha Christie ne m’a tellement pas convaincue que je n’ai pas réussi à le finir ! Et me voilà, publiant en juillet ma chronique sur le challenge du mois de mai…

Mais pourquoi donc ?

Publié initialement sous le nom de Mary Westmacott, ce roman porte pourtant la « patte » d’Agatha Christie, dans les portraits, dans les détails qui font l’ambiance de cette Angleterre de la première moitié du vingtième siècle. Hélas il n’y a pas d’intrigue ; j’attendais que l’histoire démarre et j’ai fini par me lasser et par abandonner avant la fin.

S 1-3Le livre de poche, 316 pages, 7,90€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 33) : Le diable au corps » de M.C. Beaton

9782226460240-jAgatha chez les naturistes ! Décidément, elle aura tout essayé. Il faut dire qu’un mort signalé dans un camp de naturistes, qui disparaît avant l’arrivée de la police, cela a de quoi intriguer…

James est en croisière, Charles est un souvenir, et c’est avec sa jeune collègue Toni qu’Agatha mène son enquête. Mais les hommes ne manquent pas dans ce tome, et plusieurs font même tourner la tête de la patronne de Raisin Investigations.

Je ne sais pas si c’est parce que la fin de la série approche, mais il y a plein de rappels des tomes précédents – sur les personnages, sur les enquêtes passées, sur les habitudes d’Agatha etc. L’intrigue est assez classique et prévisible, Agatha est égale à elle-même, et j’ai comme d’habitude passé un bon moment. Les dernières pages m’ont fait craindre un rebondissement dont je ne voulais pas (!), mais heureusement tout est rentré dans l’ordre.

La sortie du tome 34 est annoncée pour septembre 2023 en Angleterre, mais aucune date n’est annoncée pour la version française.

S 3-3Albin Michel, 306 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale (tome 11) au service de Sa Majesté » de Rhys Bowen

9782221266526ORIEnfin ! Après avoir fait languir le lecteur pendant plusieurs tomes, Georgie va enfin épouser Darcy ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite : elle doit d’abord obtenir l’accord du Parlement, et la bénédiction du couple royal. Cela tombe bien : la Reine a un petit service à lui demander… Il s’agit de rejoindre David, le Prince de Galles, dans une partie de campagne, et de s’assurer qu’il ne va pas épouser en cachette la très controversée Wallis Simpson. Américaine et encore mariée, elle est loin de plaire à Sa Majesté…

Le voyage en Italie (nouvelle occasion de délocaliser l’action du roman, histoire de s’éloigner de l’humide et glacé Château de Rannoch) est aussi l’occasion pour Georgie de rendre visite à son amie Belinda, partie accoucher en toute discrétion. Les échanges entre Georgie et Belinda sur la délicate situation de celle-ci sont assez émouvants et apportent une touche de profondeur au roman.

J’ai apprécié aussi que le personnage de Queenie soit quasiment absent car la relation entre Georgie et sa femme de chambre est assez agaçante.

Pour le reste, c’est une lecture toujours très plaisante, légère mais sans niaiserie, bien rythmée. J’ai dévoré très rapidement ce onzième tome ! Par contre, autant vous prévenir : l’enquête arrive très tard dans le roman. Mais elle est très efficace et le dénouement bien pensé.

S 3-3Robert Laffont, coll. La Bête noire, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Meurtres et tarte au citron vert » de Joanne Fluke

9782749177212ORIAvez-vous déjà mangé une barre chocolatée (type Milky Way) frite dans une sorte de pâte à churros ? Moi, jamais, et je ne pensais même pas que cela pouvait exister ! Pourtant c’est ce mélange gras-sucre qui fait saliver Hannah pendant tout ce tome.

En effet, des forains se sont installés à Lake Eden, et Hannah passe et repasse devant le stand des barres chocolatées frites… sans avoir jamais le temps de s’y arrêter. Il faut dire qu’elle est particulièrement occupée : elle est membre d’un nouveau jury de pâtisserie ; sa sœur Michelle prépare un concours de miss ; sa mère Dolores est sur un nouveau projet top secret, et son chat Moshe refuse de manger… Cela suffirait déjà à faire un roman, car toutes les petites aventures d’Hannah sont toujours plaisantes à suivre. Mais il faut ajouter à cela un meurtre, et voilà Hannah qui se lance à nouveau dans une enquête officieuse avec sa famille et son prétendant Norman, tandis que Mike (son autre prétendant) mène l’enquête officielle de son côté.

Je me suis complètement perdue dans les suspects et dans l’histoire de meurtre… Et pourtant cela ne m’a pas gênée, car j’ai aimé tout le reste du roman et la vie d’Hannah dans sa petite ville de Lake Eden. Anti-héroïne, un peu complexée, un peu maladroite, Hannah est un personnage sympathique . Et comme dans ce tome le petit jeu agaçant du trio amoureux Hannah / Mike / Norman est moins présent, je peux dire que ce tome est un bon cru dans la série.

S 3-3Le Cherche Midi, 411 pages, 15,90€