Cosy mystery·Policier

« Les vacances d’Hercule Poirot » d’Agatha Christie

9782253005285-001-TJe poursuis, doucement mais sûrement, le #readChristie2023, qui propose une thématique chaque mois autour des romans d’Agatha Christie, et suggère un livre en particulier. Pour juillet (oui, je suis un tout petit peu en retard…) le choix était : « Les vacances d’Hercule Poirot ». Un bon choix pour l’été ! Je me réjouissais d’avance.

En commençant la lecture, j’ai réalisé que c’était le roman qui avait inspiré le film de 1982 « Meurtre au soleil » avec Peter Ustinov dans le rôle d’Hercule Poirot (et Jane Birkin dans celui de Christine Redfern). Or c’est un film que j’ai regardé il y a quelques mois à peine et que j’avais bien aimé ; un peu vieillot dans le rendu, mais efficace et agréable à regarder. Bref, je me souvenais de la fin (dommage) – même s’il y a quelques détails qui divergent dans le film, c’est une adaptation très fidèle.

Voilà ce qui arrive quand on lit les romans, les BD, et qu’on regarde les films… !

Pourtant, même en connaissant la révélation finale, j’ai apprécié cette lecture. Hercule Poirot s’accorde quelques vacances au soleil, dans un hôtel isolé sur une île. Il y rencontre plusieurs couples, des habitués, des touristes étrangers. Mais quand une femme est retrouvée morte, les vacances de Poirot sont terminées ! Il faut dire que cette femme séduisante, qui faisait tourner la tête de tous les hommes et rendaient les femmes jalouses, ne manquaient pas d’ennemis.

Il y a plein de fausses pistes, de détails qui trouveront leur place dans la résolution de l’énigme… ou qui resteront des fausses pistes…, de quoi jouer avec le lecteur, pour notre plus grand plaisir bien sûr !

S 3-3Le Livre de poche, 6,40€

Cosy mystery·Policier

« Jeux de glaces » d’Agatha Christie

9782253046875-001-TJ’ai pris un peu de retard dans le challenge #ReadChristie2023, et cela résulte sans doute de quelques déceptions dans les lectures imposées des derniers mois. Je me rends compte que les romans d’Agatha Christie vers lesquels je reviens le plus facilement sont ceux construits sur ma trame préférée, le huis-clos et l’enquête d’un héros récurrent, Hercule Poirot étant mon chouchou.

« Jeux de glaces » est construit sur ce modèle, même si c’est Miss Marple qui enquête cette fois-ci. Elle y joue quasiment le même rôle que Poirot, invitée dès le début du roman dans la demeure familiale de son amie d’enfance, Carrie-Louise. Celle-ci serait menacée d’empoisonnement.

Mais lors d’une soirée, c’est un autre invité qui est assassiné.

Comme toujours, il y a beaucoup de personnages, donc il faut rester attentif. Mais l’intrigue est bien faite, le suspense fonctionne bien jusqu’au dénouement. J’ai à nouveau envie de poursuivre ce challenge de lecture, d’autant plus que je retrouverai Hercule Poirot dès la prochaine lecture !

S 3-3Le Livre de poche, 218 pages, 5,60€

Cosy mystery·Policier

« Portrait inachevé » d’Agatha Christie

9782253032892-001-TRarement livre aura porté un titre aussi adapté à la lecture que j’en ai faite, car ce « Portrait inachevé » a été pour moi une « lecture inachevée ». Chose rarissime, ce roman d’Agatha Christie ne m’a tellement pas convaincue que je n’ai pas réussi à le finir ! Et me voilà, publiant en juillet ma chronique sur le challenge du mois de mai…

Mais pourquoi donc ?

Publié initialement sous le nom de Mary Westmacott, ce roman porte pourtant la « patte » d’Agatha Christie, dans les portraits, dans les détails qui font l’ambiance de cette Angleterre de la première moitié du vingtième siècle. Hélas il n’y a pas d’intrigue ; j’attendais que l’histoire démarre et j’ai fini par me lasser et par abandonner avant la fin.

S 1-3Le livre de poche, 316 pages, 7,90€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 33) : Le diable au corps » de M.C. Beaton

9782226460240-jAgatha chez les naturistes ! Décidément, elle aura tout essayé. Il faut dire qu’un mort signalé dans un camp de naturistes, qui disparaît avant l’arrivée de la police, cela a de quoi intriguer…

James est en croisière, Charles est un souvenir, et c’est avec sa jeune collègue Toni qu’Agatha mène son enquête. Mais les hommes ne manquent pas dans ce tome, et plusieurs font même tourner la tête de la patronne de Raisin Investigations.

Je ne sais pas si c’est parce que la fin de la série approche, mais il y a plein de rappels des tomes précédents – sur les personnages, sur les enquêtes passées, sur les habitudes d’Agatha etc. L’intrigue est assez classique et prévisible, Agatha est égale à elle-même, et j’ai comme d’habitude passé un bon moment. Les dernières pages m’ont fait craindre un rebondissement dont je ne voulais pas (!), mais heureusement tout est rentré dans l’ordre.

La sortie du tome 34 est annoncée pour septembre 2023 en Angleterre, mais aucune date n’est annoncée pour la version française.

S 3-3Albin Michel, 306 pages, 14,90€

Policier

« Des meurtres pour lâcher prise (tome 2) » de Karsten Dusse

9782749172514ORISouvenez-vous : dans le 1er tome de cette série, Bjorn découvrait à sa manière la « pleine conscience ». Quand je dis « à sa manière », c’est la pleine conscience l’a amené à commettre des meurtres, fricoter avec la mafia, et détourner le concept autant que possible.

La grande question était de savoir si le tome 2 allait réussir à renouveler l’histoire. Et la réponse est plutôt oui : cette fois-ci, pas de pleine conscience (ou très peu), mais un nouveau concept qui va passer à la moulinette de la mauvaise interprétation : l’enfant intérieur. A partir de là, c’est reparti dans une surenchère de mauvaises interprétations et de situations cocasses. Si les histoires avec les mafieux du 1er tome continuent en fil rouge, elles sont loin de représenter la partie la plus intéressante du roman. En revanche, j’ai beaucoup ri avec des histoires de Pom Potes, de mamans écolo, et de loueur de trottinettes… Je ne vous en dis pas plus !

Attention par contre, il faut avoir lu le tome 1 avant d’attaquer celui-ci, sous peine de ne rien comprendre aux déboire de Bjorn avec les mafieux…

J’avais quelques doutes (à nouveau) sur l’envie de lire le 3e tome, mais puisqu’on va changer de décor et partir sur les chemins de Compostelle, cela peut vraiment renouveler l’histoire ! Au final, je suis assez curieuse de lire ça !

S 2-3Le Cherche Midi, 464 pages, 19,90€

Cosy mystery·Policier

« Son espionne royale (tome 11) au service de Sa Majesté » de Rhys Bowen

9782221266526ORIEnfin ! Après avoir fait languir le lecteur pendant plusieurs tomes, Georgie va enfin épouser Darcy ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite : elle doit d’abord obtenir l’accord du Parlement, et la bénédiction du couple royal. Cela tombe bien : la Reine a un petit service à lui demander… Il s’agit de rejoindre David, le Prince de Galles, dans une partie de campagne, et de s’assurer qu’il ne va pas épouser en cachette la très controversée Wallis Simpson. Américaine et encore mariée, elle est loin de plaire à Sa Majesté…

Le voyage en Italie (nouvelle occasion de délocaliser l’action du roman, histoire de s’éloigner de l’humide et glacé Château de Rannoch) est aussi l’occasion pour Georgie de rendre visite à son amie Belinda, partie accoucher en toute discrétion. Les échanges entre Georgie et Belinda sur la délicate situation de celle-ci sont assez émouvants et apportent une touche de profondeur au roman.

J’ai apprécié aussi que le personnage de Queenie soit quasiment absent car la relation entre Georgie et sa femme de chambre est assez agaçante.

Pour le reste, c’est une lecture toujours très plaisante, légère mais sans niaiserie, bien rythmée. J’ai dévoré très rapidement ce onzième tome ! Par contre, autant vous prévenir : l’enquête arrive très tard dans le roman. Mais elle est très efficace et le dénouement bien pensé.

S 3-3Robert Laffont, coll. La Bête noire, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Meurtres et tarte au citron vert » de Joanne Fluke

9782749177212ORIAvez-vous déjà mangé une barre chocolatée (type Milky Way) frite dans une sorte de pâte à churros ? Moi, jamais, et je ne pensais même pas que cela pouvait exister ! Pourtant c’est ce mélange gras-sucre qui fait saliver Hannah pendant tout ce tome.

En effet, des forains se sont installés à Lake Eden, et Hannah passe et repasse devant le stand des barres chocolatées frites… sans avoir jamais le temps de s’y arrêter. Il faut dire qu’elle est particulièrement occupée : elle est membre d’un nouveau jury de pâtisserie ; sa sœur Michelle prépare un concours de miss ; sa mère Dolores est sur un nouveau projet top secret, et son chat Moshe refuse de manger… Cela suffirait déjà à faire un roman, car toutes les petites aventures d’Hannah sont toujours plaisantes à suivre. Mais il faut ajouter à cela un meurtre, et voilà Hannah qui se lance à nouveau dans une enquête officieuse avec sa famille et son prétendant Norman, tandis que Mike (son autre prétendant) mène l’enquête officielle de son côté.

Je me suis complètement perdue dans les suspects et dans l’histoire de meurtre… Et pourtant cela ne m’a pas gênée, car j’ai aimé tout le reste du roman et la vie d’Hannah dans sa petite ville de Lake Eden. Anti-héroïne, un peu complexée, un peu maladroite, Hannah est un personnage sympathique . Et comme dans ce tome le petit jeu agaçant du trio amoureux Hannah / Mike / Norman est moins présent, je peux dire que ce tome est un bon cru dans la série.

S 3-3Le Cherche Midi, 411 pages, 15,90€

Cosy mystery·Policier

« Bienvenue à l’hôtel Savoy (tome 1) : Le crime de la chambre 705 » de Prudence Emery et Ron Base

Bienvenue-a-l-hotel-Savoy-tome-1-Le-Crime-de-la-chambre-705Grosse déception pour moi sur ce livre…

Je l’avais repéré, j’avais hésité à le lire (pas totalement convaincue par le résumé)… et puis j’ai craqué après avoir lu des avis positifs qui m’avaient rassurée. Ce qui m’a décidée aussi, c’est que les éditions de La Martinière publient par ailleurs « Les dames de Marlow » dont j’ai adoré les deux premiers tomes.

Hélas je me suis terriblement ennuyée pendant cette lecture.

Priscilla Tempest est attachée de presse au Savoy, un hôtel de luxe, dans les années 1960. Elle y voit défiler des personnalités (Elizabeth Taylor, Richard Burton, la princesse Margaret,…) mais la règle d’or est toujours la discrétion. Sauf que cette discrétion est mise à mal par la découverte, à quelques jours d’intervalle, de deux hommes morts. Et à chaque fois, Priscilla était à leurs côtés.

Si je me suis ennuyée, c’est avant tout car les personnages et les pistes d’enquête m’ont semblé caricaturaux et n’ont pas réussi à me convaincre (les histoires d’espions, ce n’est pas mon truc). Pourtant les chapitres sont très courts, ce qui donne normalement du rythme, mais cela ne m’a pas suffi. A la moitié du livre, je n’avais qu’une envie, c’est de le reposer. Dommage, ce livre n’était pas pour moi, et je ne lirai pas les suivants.

Un petit point positif quand même pour terminer, la belle-mère du directeur de l’hôtel apporte une pointe d’amusement et une histoire parallèle bienvenue pour compléter l’histoire principale.

S 1-3Editions de la Martinière, 416 pages, 14,90€

Cosy mystery·Policier

« Meurtre au champagne » d’Agatha Christie

9782253017691-001-TNul n’a oublié Rosemary, jeune femme pleine de vie, qui s’est pourtant donné la mort. Près d’un an plus tard, son mari, sa sœur, ses prétendants, ne l’ont pas oubliée. Avait-elle une double vie, des secrets bien gardés ? Qu’est-ce qui a pu la conduire au suicide ? Et après tout : s’est-elle vraiment suicidée ?

Le roman commence doucement, avec six témoignages de six personnages clés. Cela aurait pu être long, très descriptif, mais la progression de l’histoire se fait témoignage après témoignage, et amène le lecteur à s’interroger.

Un rebondissement relance le roman pour la deuxième partie, où il est possible de soupçonner tour à tour de nombreux personnages.

Nul enquêteur récurrent n’apparaît dans ce roman, même si on peut retrouver quelques traits de caractère d’un Hercule Poirot dans l’enquêteur principal (la méthode, un peu de maniaquerie…).

C’est un bon opus, l’un des meilleurs que je lis depuis le début de l’année pour le challenge 2023.

S 3-3Le Livre de poche, 256 pages, 6,40€

Cosy mystery·Policier

« Le Club des amateurs de romans policiers (tome 1) : Ils étaient sept » de C.A. Larmer

9782749175478ORICe livre est une déclaration d’amour à Agatha Christie.

Vous le savez, je me méfie toujours des romans qui se revendiquent dans l’héritage de la Reine du crime – c’est souvent très usurpé. La bonne idée de ce roman est d’avoir des personnages principaux qui sont tous fans d’Agatha Christie, mais surtout qui vont se baser sur ses romans pour résoudre aux-mêmes une enquête.Cela m’a permis de me replonger indirectement dans quelques romans d’Agatha Christie, tout en lisant autre chose !

L’histoire est celle d’Alicia, fan de romans cosy mysteries, qui décide de créer son club de lecture – faute d’en avoir trouvé un à son goût. Elle réunit six autres lecteurs (et du coup… ils étaient sept, le clin d’oeil à « Ils étaient dix », ex- « Dix petits nègres » ne vous aura pas échappé). S’ils pensaient se réunir pour boire un verre tout en discutant lecture, c’est raté. L’une d’entre eux est victime d’un accident qui n’a pas l’air très accidentel, et une autre disparaît mystérieusement…

Passé mon hésitation du début, j’ai vite accroché à ce roman plaisant, qui se lit très facilement et fait du Christie sans faire du Christie. C’est malin. Et en plus la couverture et les petits dessins sont mignons.

La suite au mois d’août, rendez-vous est pris !

S 3-3Le Cherche Midi, 416 pages, 15,90€