Essai / Document

« Coluche, putain de mec ! »

« Coluche, putain de mec ! » – Préface : Thierry Lhermitte ; textes : Jean-Pierre Bouyxou ; direction iconographique : Marc Brincourt

Coluche _ Putain de mec !Sur la quatrième de couverture de la jaquette, une photo de Coluche gamin. La coupe sage, les oreilles décollées, et déjà ces yeux rieurs et ces petites lèvres un peu pincées qu’il utilisera pour accentuer ses mimiques. Il y a déjà tout dans la bouille de ce môme, toute la malice dont on ne sait si elle est vice ou joie de vivre.

            Pour moi, Coluche reste en effet ce paradoxe : je ne sais pas s’il était vulgaire ou poète, amusant ou triste, tels ces clowns à double facette dont on ne connaît jamais complètement la vérité. Lire la suite

Essai / Document

« Le petit livre du langage des fleurs » de Nathalie Chahine

Le Petit Livre du langage des fleursLe livre :

De l’acacia au zinnia, la symbolique des fleurs les plus courantes n’aura plus de secret pour vous. Histoire, anecdotes, chaque fleur présentée (il y en a quatre-vingts) bénéficie d’une double page : sur l’une les explications, sur l’autre une illustration.

J’aime les livres qui sont de beaux objets en soi, et ce « Petit livre du langage des fleurs » en fait partie. Avec sa couverture épaisse aux motifs liberty , sa tranche dorée et ses illustrations joliment désuètes, c’est un livre que l’on a plaisir à laisser traîner à porter de main pour le feuilleter. Lire la suite

Essai / Document

« Épicure en Corrèze » de Marcel Conche

EpicureLe livre :

            Ne vous fiez pas au titre un peu décalé : il y a de la « vraie » philosophie dans ce livre de Marcel Conche. Professeur émérite de philosophie à la Sorbonne, aujourd’hui âgé de 94 ans, il nous propose dans « Epicure en Corrèze » un livre inclassable, mêlant souvenirs et pensées philosophiques. Il est capable de passer en une page du récit d’anecdotes de son enfance et de l’épluchage des châtaignes à la notion de temps vue par Kant.

Cela peut dérouter le lecteur, mais pour ma part j’ai aimé ce mélange touchant, qui aide à comprendre comment le petit garçon de la campagne a cheminé vers la philosophie, lui qui a raté une bourse d’études car il était incapable de disserter sur « les bruits que fait le laitier le matin », vivant à la campagne et n’ayant pas besoin du laitier… Lire la suite