Policier

« Agatha Raisin enquête : Randonnée mortelle » de M.C. BEATON

randonnee-mortelleAgatha Raisin termine sa mission de consultante en communication et relations publiques, et s’empresse de rejoindre sa chère campagne anglaise. Après des années passées à Londres avec une vie active bien remplie, elle a désormais pris goût à la vie de village, les cafés entre voisins, et les activités associatives – pourvu que tout cela lui donne la distrayante occasion de résoudre des enquêtes, pour meurtre de préférence.

            D’ailleurs, c’est en apprenant le meurtre d’une randonneuse dans une petite ville voisine qu’elle s’inscrit avec son cher voisin James dans un groupe de randonneurs. Sous couvert de marcher pour entretenir sa forme, elle commence surtout à enquêter… Lire la suite

C'est mercredi, on lit avec les petits !

« D’art d’art pour les enfants » (t2) de Marie-Isabelle et Frédéric Taddeï

         dart-dart-pour-les-enfants-tome-2 « D’art d’art, c’est l’histoire d’une œuvre d’art » est une émission de télévision diffusée sur France 2 depuis bientôt 15 ans. Le concept est à la fois simple et génial : décrypter en 90 secondes une œuvre d’art célèbre, pour la rendre accessible au plus grand nombre.

            Dérivé de cette émission, le livre « D’art d’art pour les enfants » présente presque 30 œuvres (tableaux, sculptures, et même bijoux), en les expliquant simplement pour les enfants. Lire la suite

Policier

« Poulets grillés » de Sophie Hénaff

            poulets-grillesAnne Capestan a été une figure du célèbre 36, Quai des Orfèvres. Mais à la suite d’une bavure, elle est mise au placard. Plus précisément, elle est nommée à la tête d’une brigade de bras cassés, alcooliques, porte-poisse, bref des « poulets grillés » avec qui plus personne ne veut faire équipe.

            Cette équipe hors-norme se voit attribuer toutes les affaires non résolues, les vieux dossiers poussiéreux qui mettent à mal les statistiques du Quai des Orfèvres. Ainsi, tous les mauvais résultats seront attribués à cette équipe à qui personne, de toute façon, ne veut prêter attention. Lire la suite

BD

« Astérix : les citations latines expliquées » de Bernard-Pierre Molin

          asterix-les-citations-latines-expliqueesFans d’Astérix, ce livre est fait pour vous, surtout si vos souvenirs de cours de latin sont lointains, douloureux… ou inexistants. En effet, cet ouvrage vous propose de décrypter les citations latines les plus courantes ou les plus emblématiques qui parsèment les aventures du célèbre petit Gaulois.

            On y trouve évidemment des phrases connues de tous Lire la suite

Essai / Document

« Savoir-vivre et bonnes manières » de Nicole Masson, Yann Caudal, Maguy Ly

                Savoir-vivre et bonnes manièresIl vous est peut-être arrivé de retrouver dans un grenier familial un vieux livre expliquant comment bien se tenir en société. Dans « Savoir-vivre et bonnes manières », les auteurs nous font remonter le temps jusqu’au XVIIIème siècle. Hygiène, mode, deuil, repas… plusieurs thèmes de la vie en société sont passés au tamis des bonnes manières, exclusivement grâce à des citations d’époque.

                Certaines citations sont pleines de bon sens et méritent d’être conservées en mémoire, car toujours d’actualité trois siècles plus tard. Ainsi : « Observer pour règle inviolable de la parole, de ne jamais dire de bien de soi-même ni jamais de mal de personne. »

                D’autres citations semblent à l’inverse totalement incongrues de nos jours : Lire la suite

Policier

« Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière » de M.C. Beaton

          pas-de-potAgatha Raisin vit dans la campagne anglaise. Elle se compare volontiers à Miss Marple, ayant déjà résolu des enquêtes autour d’elle. Je dirais pour ma part qu’elle a encore plus de relief que Miss Marple, et même un petit côté « Madame Huber » pour ceux qui connaissent la série « Desperate Housewives ». Polie mais curieuse, intelligente mais irascible, elle ne peut s’empêcher de s’intéresser à la vie de ses voisins.

           Après une longue absence, elle est revenue dans son village, et a découvert que son voisin James, sur lequel elle avait des vues, s’est entiché de la jolie Mary. Mary est une jardinière hors paire, et un concours horticole dans le village va donner l’occasion à Agatha Raisin de montrer tous ses talents de tricherie et de mauvaise foi… pour le plus grand plaisir du lecteur ! Lire la suite

Policier

« Le cercle des plumes assassines » de J.J. Murphy

cercle-plumesIls sont journalistes, écrivains, poètes ou éditorialistes. Ils forment le « Cercle vicieux de l’Algonquin », un groupe de joyeux drilles qui se réunit dans le New-York des années 1920. Ils font des bons mots, échangent des réparties, et malgré la Prohibition, ils ont plaisir à le faire autour d’un verre d’alcool fort.

Le roman démarre sans tergiverser : un homme est retrouvé mort sous la table où le Cercle a l’habitude de se retrouver. Dorothy Parker, seule femme du groupe, mais au tempérament bien affirmé, a pris sous son aile le jeune Billy Faulkner, que la police pourtant soupçonne du meurtre…

Le roman est un joyeux bazar où les joutes verbales et les bons mots se succèdent, reflet de ce que pouvait être un groupe littéraire comme celui-là au début du XXème siècle. L’enquête n’est hélas pas passionnante en elle-même, et manque de rebondissements à mon goût. Les personnages masculins manquent aussi un peu de relief…mais quelle Dorothy Parker ! Libre, avec un franc parler assez inhabituel pour l’époque, c’est elle qui donne du piment à ce groupe. J’ai souri à plusieurs reprises en lisant les bons mots qui fusent.

Au final, j’ai trouvé l’intrigue moins bonne que les personnages, comme une pièce de théâtre un peu décevante mais qui capterait l’attention du public grâce au talent de ses interprètes. Aussi, si un film était tiré de ce roman, il serait plein d’action et d’énergie. Pour ma part je n’ai pas été assez convaincue pour lire les autres romans de la même série sur Dorothy Parker.

Mon conseil

A lire plutôt pour l’ambiance des années folles à New-York

s-1-3Folio policier, Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hélène Collon, 432 pages, 8,20€

Biographie

« L’Abbé Pierre, un bâtisseur d’humanité »

Préface : Bernard Kouchner ; textes : Frédérique Féron et Pascal Meynardier ; direction iconographique : Marc Brincourt   

          Abbé PierreAvant de commencer la lecture de cet ouvrage consacré à l’abbé Pierre, j’ai fait l’inventaire de ce que j’avais gardé en mémoire de cet homme, presque dix ans après sa mort.

            La première image qui m’est venue est sa silhouette, celle de l’homme barbu avec son béret et sa gabardine. La seconde est bien sûr celle d’une association dont le nom est indissociable du sien, Emmaüs, et plus globalement celle d’un engagement qui a commencé aux yeux du grand public avec son appel de l’hiver 1954. La troisième, enfin, est liée à la médiatisation de celui qui est resté longtemps « personnalité préférée des Français ». En résumé, je n’ai conservé que des évidences, presque des clichés, de cet homme dont au fond je ne connais rien.

Un portrait à sa hauteur

            Ainsi, la première chose qui m’a frappée Lire la suite