C'est mercredi, on lit avec les petits !

« Jack et la grande aventure du cochon de Noël » de J.K. Rowling

Jack-et-la-grande-aventure-du-Cochon-de-NoelDans ce joli conte de Noël, un petit garçon prénommé Jack perd son doudou préféré, un cochon en peluche tout usé mais qu’il adorait.

La magie de Noël lui offre une chance inespérée : partir au pays des jouets oubliés, pour chercher le petit cochon… Commence alors un périple où s’exprime toute la créativité de J.K. Rowling, un monde complet où se côtoient les objets que les enfants perdent le plus, et quelques uns des grands sentiments de l’humanité…

On retrouve des valeurs qui ont contribué au succès de la série des Harry Potter : l’amitié, le courage, les gentils contre le grand méchant, mais aussi des lieux imaginaires sortis de l’imagination très féconde de l’auteure. Il n’y a pas du tout le côté sombre des Harry Potter (c’est un conte de Noël, quand même!) même si quelques références à l’absence et à la mort sont amenées intelligemment.

C’est mignon, et même les adultes peuvent le lire avec plaisir en cette période de l’année.

S 3-3Gallimard jeunesse, 352 pages, 20€

C'est mercredi, on lit avec les petits !

« Le grand livre des super trésors » de Susanna Isern et Rocio Bonilla

books.72.coverDe quels trésors faut-il rêver ? Faut-il rêver de la dernière console de jeux, de la paire de baskets vue sur un joueur de foot, du vêtement mis en avant par des influenceurs sur les réseaux sociaux ?

Et si les trésors, « les seuls qui comptent vraiment », comme le dit le sous-titre de ce livre, étaient différents ?

Le super trésor d’Aya, ce sont les animaux qu’elle adore.

Le super trésor de Manuel, c’est la famille.

Celui de Maiko, ce sont les livres.

Celui d’Elise, c’est la santé.

A travers 18 personnages qui ont chacun leur propre trésor, le livre invite les enfants à s’interroger sur ce qui est vraiment important dans la vie, mais sans aucun jugement ni leçon de morale. C’est très bien amené, avec intelligence, et les dernières pages du livre proposent à l’enfant de réfléchir à ses propres trésors.

Je suis absolument fan des dessins de Rocio Bonila, l’une des dessinatrices dont je reconnais immédiatement le coup de crayon. Au passage, je vous conseille l’excellent « Mon ami extraterrestre » qui est aussi un livre très intelligent.

Petite précision, l’éditeur conseille le livre à partir de 5 ans, je pense que c’est un peu trop jeune car il y a quand même pas mal de texte. En tout cas, ce livre est un bon prétexte pour ouvrir la discussion et faire réfléchir enfants et parents. Une jolie découverte.

S 3-3Ed Père Fouettard, 16€, reçu dans le cadre d’une « masse critique » Babelio

Cosy mystery·Policier

« Meurtres et cobbler aux pêches (tome 6 bis) » de Joanne Fluke

9782749172552ORIUn « bonus » se cache dans le tome 6 « Meurtres et biscuits au sucre », car il y a en réalité 2 histoires réunies dans le même tome. Et il s’agit bien de deux histoires complètes, chacune de la longueur d’un roman.

« Meurtres et cobbler aux pêches » se déroule à la fin de l’hiver. Lisa, l’associée d’Hannah au « Cookie Jar », va se marier. Mais l’humeur n’est pas complètement à la fête, car une pâtisserie concurrente vient d’ouvrir juste en face du « Cookie Jar ». Or les propriétaires ne sont autres que Shawna Lee, une rivale d’Hannah qui a des vues sur Mike, et la sœur richissime de celle-ci. Elles bâtissent leur succès commercial sur un e recette de « cobbler aux pêches » qui donne son titre au roman. Savez-vous ce qu’est un cobbler aux pêches ? Je n’en avais jamais entendu parler, mais j’ai trouvé une explication intéressante ici : https://chefsimon.com/recettes/tag/cobbler

Et moi j’ai surtout été perturbée par le fait que des pêches en février, surtout dans une région aussi enneigée que Lake Eden, c’était un peu bizarre !

Enfin la concurrence ne va pas durer longtemps, car Shawna Lee est retrouvée assassinée. J’ai cru avoir deviné très vite le coupable, mais je m’étais bien trompée !

Quant à Hannah et ses deux prétendants (Norman et Mike), cela devient insupportable. L’un lui dit qu’il l’aime, l’autre lui offre un pendentif en coeur, mais tous les deux la vouvoient (!) et Hannah ne se décide toujours pas… Je trouve en plus le personnage de mike de plus en plus goujat et agaçant, donc je ne comprends pas pourquoi Hannah hésite autant. Je vais finir par passer les passages sur ses amours !

Pour le reste, et sans mauvais jeu de mots, on retrouve tous les ingrédients habituels, les personnages clés de l’entourage d’Hannah, et toujours quelques recettes.

S 3-3Le Cherche Midi, 608 pages, 15,90€

Cosy mystery·Policier

« Meurtres et biscuits au sucre (tome 6) » de Joanne Fluke

9782749172552ORIJ’avais retardé cette lecture le plus possible, parce que je voulais attendre d’être dans l’ambiance de Noël, et parce que la sortie d’une nouvelle enquête d’Hannah Swensen est devenue un événement que j’attends avec gourmandise, comme je le fais depuis des années avec Agatha Raisin.

La bonne nouvelle, c’est que derrière cette jolie couverture qui invite à la gourmandise de Noël, se cachent deux enquêtes. Aujourd’hui je vous parle de la première « Meurtres et biscuits au sucre ». Ce tome est un quasi huis-clos, non pas au Cookie jar (le café d’Hannah), mais dans une salle des fêtes. Pour ceux qui ont suivi les épisodes précédents, Hannah fait éditer un livre avec les meilleures recettes de la ville. Avant la parution du livre a lieu une grande soirée où toutes les recettes seront testées et goûtées. Encore une fois, je vous mets au défi de ne pas avoir de fringale en lisant ce tome !

Sauf qu’au milieu des réjouissances, la nouvelle compagne d’un ami d’Hannah est retrouvée morte sur le parking. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne manquait pas d’ennemis…

Ce roman est assez court (250 pages), c’est sans doute pour cela qu’il y a deux histories dans le même tome. J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire (mais pourquoi y a-t-il autant de personnages?) et j’ai regretté que certains points de l’histoire (qui serait la victime, quelle serait l’arme du crime…) soient si évidents. J’ai plutôt bien aimé quand même, parce que j’ai retrouvé Hannah et ses acolytes, même si l’histoire m’a moins convaincue – et il n’aurait pas fallu qu’elle soit plus longue, finalement. Norman est égal à lui-même, Mike est horripilant : mais pourquoi Hannah hésite-t-elle encore ? Et vous, plutôt #teamMike ou #teamNorman ?

S 2-3Le Cherche Midi, 608 pages, 15,90€

Roman

« Embarquements immédiats pour Noël » de Carène Ponte

9782265155794ORIL’an dernier, j’avais adoré lire « Vous reprendrez bien un peu de magie pour Noël ?» de Carène Ponte, et j’ai à nouveau passé un excellent moment en lisant le roman de Noël de Carène Ponte de cette année : « Embarquements immédiats pour Noël ».

Margot et Maggie sont deux sœurs jumelles de 35 ans. L’une rêve de passer un Noël traditionnel sous la neige en Laponie ; l’autre préférerait fuir au soleil.

Cette année, pour leur anniversaire qui tombe en décembre, leurs parents ont prévu une surprise : chacune partira passer les fêtes dans l’endroit du monde dont elle rêve. Sauf qu’arrivées à l’aéroport, les jumelles se rendent compte que leurs identités ont été inversées : celle qui rêve de soleil part en Finlande, celle qui rêve de neige ira aux Seychelles.

Même si le point de départ est un peu gros, j’ai tellement ri ! J’adore les romans qui me font rire, je trouve cela tellement difficile, tellement rare, de trouver des texte amusants et qui font passer un vrai bon moment de détente.

Je vous laisse découvrir les péripéties des deux jumelles, dont les convictions sur ce que doit être un « bon Noël » vont être malmenées…

C’est drôle, c’est juste, ça se lit assez vite (260 pages écrites assez gros).

Je crois que les romans de Noël de Carène Ponte vont devenir l’un de mes rituels lecture de Noël !

S 3-3Fleuve Editions, 261 pages, 18,90€

Roman

« Tout ce que je veux pour Noël, c’est toi » de Phoënix B. Asher

Tout-ce-que-je-veux-pour-Noel-c-est-toiLa couverture est toute mignonne, et c’est d’abord ce qui attire l’oeil sur ce livre. Il y a ce titre ensuite, tout juste traduit de la chanson de Maria Carey « All I want for Christmas is you » (qui bizarrement n’est cité nulle part, pas même dans la playlist conseillée en début de roman), qui se fixe dans l’esprit avec une petite musique à clochettes… De prime abord, le livre fait envie !

Le début, pourtant, est vraiment trop cliché pour moi : d’un côté, Axel, héritier de l’empire familial, obligé de se mettre au vert pendant quelque temps depuis qu’une sextape compromettante circule sur internet ; de l’autre côté, Rome, qui élève seule son fils autiste depuis la mort de son mari à la guerre. Ces deux-là se sont aimés adolescents, se sont perdus de vue, se retrouvent treize ans après. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire pour toutes ces raisons-là. Et puis finalement je me suis attachée aux personnages, à leur nouvelle vie dans un village reculé du Wisconsin, loin de tout.

Il faut passer outre les nombreux clichés, le côté hyper parfait d’Axel (il devient menuisier et parmi ses créations il fabrique des lits de co-dodo : vous y croyez ?), et prendre ce roman comme un bon divertissement pour se plonger dans un huis-clos à quelques jours de Noël, plein de bons sentiments, de lait de poule et de cookies tout juste sortis du jour (et cuisinés par le même Axel, bien sûr) – mais aussi de « contre-traditions » histoire d’alléger un peu l’ambiance (repas de Noël à base d’huîtres, et robe-pull confortable en guise de tenue de soirée).

S 3-3Hugo poche, 410 pages, 7,60€

Essai / Document·Poésie

« La Terre, c’est… » par 120 autrices et auteurs ; textes illustrés par Jack Koch

9782265156012ORICe recueil est un petit bijou de poésie !

Sur le thème « La Terre, c’est… », 120 autrices et auteurs ont écrit un court texte, de quelques lignes à une page.

Certains textes rendent un hommage à la Terre nourricière, à la Terre protectrice, quand d’autres textes nous alertent sur les dégâts que nous causons à notre planète. Au fil des pages, on découvre des textes qui font sourire ou réfléchir, des petites histoires ou parfois des réflexions profondes semées comme des petites graines en quelques mots simples. J’ai adoré ce livre, que j’ai lu par petites touches, en piochant mes lectures au hasard, comme je le fais avec les recueils de poésie.

Chaque texte est joliment illustré par Jack Koch, à travers des illustrations tout aussi poétiques que les textes.

Foncez les yeux fermés sur ce recueil qui contient de jolies pépites. C’est aussi une bonne idée de cadeau à faire. En plus, 1,5€ est reversé sur chaque vente par l’éditeur à l’association « Le Rire médecin », qui apporte de la bonne humeur aux enfants hospitalisés. Une autre bonne raison de ne pas hésiter à offrir ou s’offrir ce livre !

S 3-3Fleuve éditions, 272 pages, 17,90€ dont 1,5€ reversé au « Rire médecin »

Policier

« Les deux morts de Charity Quinn » de Katerina Autet

9782221258682ORIC’est le titre, d’abord, qui m’a interpelée. Qui est cette Charity Quinn, au prénom peu courant et au nom familier ? Et pourquoi allait-elle mourir deux fois ?

Commençons par l’histoire : Charity est une brillante avocate, quoique souvent contestée par le grand public pour choisir trop souvent de défendre des coupables. Issue d’un milieu modeste, elle a construit sa carrière pierre après pierre, et a élevée deux filles aujourd’hui trop gâtées et ingrates.

Lorsque le miroir au-dessus de son lit se décroche et vient défigurer Charity Quinn, le sabotage ne fait pas de doute, et les suspects principaux sont dans le cercle familial.

Le roman aborde largement des questions autour de la justice et du droit à être défendu, via l’opposition entre l’avocate et ses filles. L’ascenseur social est aussi beaucoup mis en avant à travers la vie de Charity mais aussi l’exemple de l’un des enquêteurs.

L’écriture est fluide, le roman se lit bien et rapidement. Il y a plusieurs suspects potentiels et plusieurs fausses pistes ; malheureusement la progression de l’enquête est parfois un peu brouillonne (une piste est envisagée, écartée rapidement, réétudiée) ce qui empêche le lecteur d’être étonné et de progresser dans sa propre quête du coupable. En gros, tout le monde est suspect tout le temps… Il y a une seule fausse piste, à environ 50 pages de la fin, qui m’a fait tressaillir ; je me suis dit « ah, mais c’est donc ça la clé de l’énigme », j’étais reboostée dans ma lecture… et en fait ce n’était pas du tout ça ! Au final je garde une impression en demi-teinte, d’un livre qui se lit bien mais qui n’a pas complètement réussi à me convaincre.

S 2-3Robert Laffont – coll. La Bête noire, 288 pages, 19€. Reçu dans le cadre de « Masse critique ».

Cosy mystery·Policier·Roman

« Pluie, pubs et chouettes hulottes » de Ann Granger (tome 4)

9782264078322ORIAvant de me plonger dans des lectures hivernales (je résiste pour l’instant aux romans de Noël), j’ai opté pour une histoire qui se passe non pas sous la neige, mais sous la pluie. Ce sont en effet des pluies torrentielles qui s’abattent sur Weston-Saint-Ambrose, petite ville que nous commençons un peu à connaître puisqu’il s’agit du 4e tome de la série (même si je n’ai toujours pas lu le 1er).

Au fond du jardin des Stewart, un couple de citadins venus changer de vie à la campagne, coule une petite rivière qui hélas, draine un jour le corps sans vie d’une jeune femme. Les propriétaires sont très choqués, et le mari déclare connaître l’identité de la victime. Qui pouvait en vouloir à Courtney, la jeune serveuse du pub local ? Et quel est son lien avec le propriétaire du jardin où elle a été retrouvée, cet auteur qui anime des ateliers d’écriture depuis qu’il s’est installé à la campagne.

Jess et Ian sont chargés de l’enquête. Bizarrement, le rapprochement entre eux dans le précédent tome semble n’avoir jamais existé !

Comme dans les précédents tomes que j’ai lus, j’ai été plongée dans l’ambiance très vite. L’auteure sait très bien parler du temps et des lieux, si bien qu’on entendrait presque la pluie ruisseler en lisant ce roman !

Je me suis un peu perdue au début dans les personnages du club de lecture, qui sont assez nombreux, mais rien de bien gênant. Encore une fois, cela a été une bonne lecture, prenante.

Je ne suis pas sûre d’aimer les titres, qui à mon sens ne rendent pas service au livre, et qui par ailleurs n’ont rien à voir avec les titres originaux (« Death in the water » pour celui-ci). Mais je lirai les autres titres de la collection, c’est sûr !

S 3-310/18, 341 pages, 13,90€

Cosy mystery·Policier·Roman

« Son espionne royale et le baron irlandais (tome 10) » de Rhys Bowen

9782221255247ORISouvenez-vous… Dans le tome précédent, nous avions laissé Georgie et Darcy sur le point de se marier. Ce 10e tome (quoi ?! déjà 10 ?! ) commence aussitôt à la suite du précédent. Je m’attendais donc à voir Georgie convoler enfin en justes noces… mais patatras, tout est remis en cause depuis que le père de Darcy (le « baron irlandais » du titre) est accusé de meurtre. Pour ne pas ternir la réputation de Georgie, Darcy renonce au mariage.

Et là, grosse déception pour moi.

Parce que j’aime bien les fils rouges dans les séries, les clins d’oeil aux tomes précédents, les scènes récurrentes qui font qu’on a plaisir à retrouver les personnages. Mais à un moment donné, il faut que l’histoire entre les personnages a-van-ce !

Heureusement, tout le reste du livre propose des nouveautés au lecteur : Georgie part en Irlande ; un nouveau personnage apparaît en la personne d’une fantasque princesse de l’Est ; et Queenie, heureusement, est plutôt absente de ce tome-ci (c’est un personnage que je trouve assez pénible quand elle est trop présente, donc ses interventions à petites doses me conviennent).

Mais que toutes mes nuances ne vous induisent pas en erreur : je continue à beaucoup aimer cette série, mélange de cosy mystery et de royauté, qui offre toujours de l’humour . J’apprécie beaucoup aussi les changements de décor d’un tome à l’autre. Après la Côte d’Azur, la Transylvanie, ou encore les Etats-Unis, c’est cette fois-ci la campagne anglaise que le lecteur découvre, à la veille des festivités de Noël. Je continue donc avec plaisir la lecture de cette série, je guette chaque nouveau tome qui sort, même si parfois j’aime bien le laisser un petit peu dans ma PAL, juste pour le plaisir de passer devant et de me dire que je vais bientôt passer un bon moment de lecture ! Avec la série des « Agatha Raisin », c’était la première fois que je lisais autant de romans d’une même saga (je vais bientôt attaquer le 32e tome, quand même!) ; « Son Espionne royale » est bien partie pour détenir la médaille d’argent du nombre de tomes lus !

S 3-3Robert Laffont, 396 pages, 14,90€