Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 30) : Bonnet d’âne ! » de M.C Beaton

9782226459145-jAvoir mis un âne sur la couverture de ce tome est une bonne idée car… c’est un peu le personnage principal !

Agatha a été embauchée pour une histoire d’espionnage industriel (c’est une thématique nouvelle dans ses enquêtes). Trompée par son flair, elle se fait piéger en découvrant une mise en scène de faux meurtre. Pourtant, quelques jours plus tard, un vrai meurtre est commis. Les apparences accusent Wizz-Wazz, une ânesse, qui aurait tué d’un coup de sabot. Mais Agatha ne croit pas à la culpabilité de l’ânesse, et voilà la riche et chic Agatha au secours d’une vieille ânesse puante !

C’est un bon tome, qui se renouvelle en allant chercher des thématiques un peu différentes. L’histoire ne s’éparpille pas, les personnages sont assez peu nombreux. Le dénouement n’est pas surprenant.

Quant à la vie sentimentale d’Agatha, elle connaît un nouvel espoir avec l’arrivée de Chris. J’avoue avoir été un peu déstabilisée, il me semble que l’ellipse narrative entre le précédent tome et celui-ci est un peu trop marquée (ou alors j’ai raté quelque chose !), au point que j’ai vérifié 2 fois que je n’avais pas oublié de lire un tome !

Il ne me reste plus que 2 tomes à lire (1 seul est déjà sorti pour l’instant). Je me demande comment la série finira – si elle finit vraiment, car c’est le décès de l’auteure qui y a mis un terme.

S 3-3Albin Michel, 14€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 29) : Sonnent les cloches » de M.C Beaton

9782226444240-j« Je n’ai accès ni aux analyses des experts ni aux rapports d’autopsie, ce qui m’oblige à miser sur mon intuition et à essayer de deviner, comme au bon vieux temps. »

Voilà comment Agatha Raisin décrit elle-même sa méthode de travail. Je crois que c’est la première fois qu’elle commente ainsi son métier de détective. Et ce résumé représente justement ce qui fait le succès de cette série : pas d’analyse scientifique ou de rapport de police, ici c’est l’intuition qui permet de résoudre les enquêtes.

Ce 29e tome est réussi ; il n’y a que M.C. Beaton pour démarrer un roman policier au milieu de sonneurs de cloches qui répètent pour célébrer la venue d’un évêque ! Il faut dire que l’évêque en question est séduisant et charmeur…

Comme d’habitude, il y aura plusieurs meurtres, plusieurs fausses pistes, et Agatha va se mettre en danger – il y a toujours un moment où le récit bascule, où ma détective des Cotswolds se lance dans des situations rocambolesques à coups de somnifères et autres pièges. Tout n’est pas toujours crédible, mais tant que cela reste au service du divertissement du lecteur, cela fonctionne.

S 2-3Albin Michel, 14€

 

 

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 28) : Chasse aux sorcières » de M.C Beaton

9782226444233-jDoucement mais sûrement, je m’approche de la fin de la série « Agatha Raisin ». Ce 28e tome n’est pas le meilleur de la série, mais il est assez classique et regroupe tous les personnages que l’on connaît bien. Le précédent tome s’était achevé sans ouvrir de perspectives pour la suite ; ce tome s’ouvre donc sur une toute nouvelle affaire. Un pasteur et sa femme se sont installées dans les Costwolds, pour y chercher une certaine quiétude qu’ils imaginent caractéristique des petits villages – on voit qu’ils ne savent pas où habite Agatha ! Plusieurs meurtres, autour d’un arbre dit « arbre aux sorcières » inquiètent les habitants. Agatha est chargée de l’enquête.

L’enquête est un peu brouillonne, comme parfois cela arrive dans cette série.

Mais le plaisir de lecture est dans le quotidien des personnages, même s’il y a des redondances avec les précédents tomes – Agatha qui oscille toujours entre se remettre en couple et garder sa liberté, entre James ou Charles ou un autre…

Le roman se lit vite. Je commence à penser à la fin de cette série… J’ignore d’ailleurs s’il y aura une « vraie » fin, car M.C. Beaton continuait à en écrire lorsqu’elle est décédée. J’espère que l’on saura si Agatha reste seule ou se (re)met en couple, si elle garde son agence de détective ou si elle entame une troisième vie…

A suivre … jusqu’au bout !

S 2-3Albin Michel 14€

Policier

« De si bonnes mères » de Céline de Roany

9782258196063ORIJ’avais beaucoup aimé le rythme et l’intrigue des «Beaux mensonges», premier roman de Céline de Roany. Le lecteur y faisait la connaissance de Céleste Ibar, capitaine de police à la PJ de Nantes, qui pour se défendre d’une horrible agression, avait tué son agresseur en ripostant avec la même violence.

On retrouve Céleste, près de Nantes, en mission pour découvrir l’assassin de femmes enceintes. Il y avait déjà du glauque dans « Les beaux mensonges » , il y en a encore ici. Je ne suis pas très fan des thrillers trop sombres, j’attends avant tout une intrigue, des rebondissements. Heureusement tout y est ici, comme dans le premier tome. Le démarrage des premiers chapitres est un peu moins convaincant, loins rythmé, mais une fois la machine lancée, le roman tient toutes ses promesses.

Plusieurs personnages étaient déjà présents dans le premier roman (la famille de Céleste, son co-équipier) et de nouveaux personnages apparaissent car Céleste doit faire équipe avec la gendarmerie locale.

J’étais assez proche de trouver la solution pendant tout le roman, les fausses pistes sont moins présentes que dans le premier tome, mais l’intrigue fonctionne bien. Céleste est un personnage atypique, avec de grosses séquelles physiques et psychologiques, et en même temps elle est dévouée à ses enquêtes, à son métier. J’imagine que Céleste peut devenir un personnage récurrent dans toute une série, il y a matière à une suite (pas sur l’intrigue en tant que telle, qui est bouclée avec toutes les réponses attendues, mais plutôt sur la vie de Céleste). Si c’est le cas, je lirai sans hésiter le prochain.

S 3-3Presses de la cité, 480 pages, 21€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin Enquête (tome 27) : Les pissenlits par la racine » de M.C. Beaton

9782226444226-jJ’avais quitté Carsely à la fin du 26e tome avec Agatha prête à donner un coup de main sur une affaire dans les jardins communautaires, et Mrs Bloxby, la si discrète femme du pasteur, en train de s’amouracher d’un nouveau venu au village – nouveau look, nouvelle coupe de cheveux, ça promettait !

J’ai retrouvé les personnages là où je les avais laissés – quand d’autres tomes laissent passer quelques mois entre deux. Je ne vous parle pas de Mrs Bloxby, je préfère vous laisser découvrir quel choix elle va faire. Quant à Agatha, elle se lance dans une nouvelle affaire : lord Bellington, qui voulait mettre fin aux jardins communautaires, a été empoisonné. Au-delà des jardiniers amateurs, c’est toute la famille du riche Lord qui est suspecte.

L’enquête est moins tordue que dans d’autres tomes – comprenez : je ne me suis pas perdue dans les fausses pistes et les multiples personnages.

Quant à Agatha, un nouveau rebondissement dans sa vie sentimentale vient mettre un peu de peps bienvenu dans l’histoire – et occupe d’ailleurs une bonne moitié du roman. C’est aussi ce qui fait le charme et le succès de cette série.

S 3-3Albin Michel, 14€

Policier

« Crime gourmand à Saint-Malo » de Jean-Luc Bannalec

9782258195448ORIPour sa neuvième enquête, j’ai retrouvé le sympathique commissaire Dupin à Saint-Malo. Invité pour un séminaire qui – vous connaissez le personnage – ne l’intéresse pas le moins du monde, il est témoin d’un meurtre en plein marché.

Une cheffe renommée vient de tuer sa sœur, elle aussi cheffe talentueuse. Et voilà notre Dupin, grand amateur de cuisine, dans les coulisses d’une histoire familiale sur fond de haute gastronomie (j’ai salivé pendant tout le roman). Avec deux commissaires confrères, mais loin de Nolwenn et de ses fidèles lieutenants, c’est une autre forme de coopération que va vivre Dupin.

Comme toujours dans cette série, le roman rend hommage à la ville qui héberge l’enquête. Je vous défie de ne pas avoir envie de parcourir la Bretagne de long en large en lisant les enquêtes de Dupin ! Cette fois c’est Saint-Malo, ses ruelles et ses légendes corsaires, qui est à l’honneur, pour mon plus grand plaisir. J’adore cette série, et je pèse mes mots. J’y retrouve tout ce que j’aime, les enquêtes, le décor qui permet de s’évader, un peu de gastronomie, une pointe d’humour… J’ai dévoré cette nouvelle enquête.

S 3-3Presses de la cité, 394 pages, 21€

Cosy mystery·Policier

«Son espionne royale et la reine des cœurs (tome 8) » de Rhys Bowen

espionne t8Ce que j’aime dans cette série, c’est sa capacité à ne pas lasser le lecteur, en l’entraînant à chaque fois dans des décors différents. Cette fois-ci, Georgie embarque sur un paquebot, direction l’Amérique ! Ambiance croisière, mal de mer et dîner en jolie robe, voici Georgie bien loin du froid château des Rannoch. Sa mère est plus présente que jamais et, si elle continue à envoyer quelques vacheries à sa fille, elle l’encourage aussi à s’émanciper davantage.

Plusieurs vols ont lieu à bord, et Darcy est là pour enquêter (quelle coïncidence!).

La deuxième partie du roman se déroule aux Etats-Unis, dans le milieu du cinéma. Encore un nouveau décor ! C’est très agréable de suivre Georgie dans d’autres univers. La « vraie » enquête démarre d’ailleurs assez tardivement (mais qu’importe), et dans une ambiance huis clos façon Agatha Christie, qui forcément m’a plu.

Il y a bien quelques récurrences qui m’agacent : Queenie était drôle dans les premiers tomes, mais son personnage se répète beaucoup sans que cela n’apporte rien de neuf à l’histoire ; quant à l’histoire d’amour entre Georgie et Darcy, elle fait du sur place et les deux tourtereaux se perdent en prétextes… Mais ce huitième tome est encore une fois très réussi, à la fois dans la continuité des précédents, et avec un bel effort de renouvellement. La suite, la suite !

S 3-3Robert Laffont, 379 pages, 14,90€

Audio·Cosy mystery·Policier

« Les dames de Marlow enquêtent (tome 1) : Mort compte triple » de Robert Thorogood

marlowPour une fois, avant même de vous parler du texte, j’ai envie de vous parler de… la voix. La voix, c’est celle de Rachel Arditi, qui lit ce livre audio. Et quelle voix ! Ou plutôt devrais-je écrire : quelles voix ! J’ai a-do-ré ce livre audio, en grande partie parce que Rachel Arditi en fait une lecture géniale, avec de belles voix, bien distinctes, pour chaque personnage. Elle incarne réellement les trois « dames de Marlow » et leur donne à chacune une personnalité. C’est un gros coup de cœur d’écoute.

Quelques mots, quand même, sur l’histoire : Judith est une septuagénaire un peu fantasque, qui n’a pas la langue dans sa poche, et qui occupe ses journées en inventant des grilles de mots croisés. Elle habite une vieille demeure au bord de la Tamise, qu’elle a héritée de sa tante. Lorsque son voisin est retrouvé mort, elle est convaincue qu’il a été tué et, faisant fi des recommandations de la police, décide de s’en mêler.

Si Judith est un personnage haut en couleurs (que Rachel Arditi incarne avec une belle voix rauque), que dire de Suzie ? Promeneuse de chiens, elle est à la fois gouailleuse et gaffeuse (j’adore sa voix, et j’ai tellement ri de ses interventions – sa rencontre avec la police est si amusante), mais elle va aussi s’avérer une précieuse alliée pour Judith. Avec Becks, la femme du vicaire, elles forment un trio atypique et sympathique. Je les ai adorées, j’ai adoré leurs voix, et cela a été un plaisir de les écouter pendant les quelques heures de ce livre audio – que j’étais même un peu triste de devoir laisser. J’espère qu’il y aura d’autres titres à écouter dans cette série.

Quand à l’histoire, elle est plutôt efficace : car après la mort du voisin de Judith, d’autres meurtres vont compliquer l’affaire. Il y aura des fausses pistes, plusieurs suspects, et un dénouement qui fonctionne bien. Et auprès des trois « dames de Marlow », une inspectrice à qui elles donnent bien du fil à retordre !

S 3-3Audiolib, 9h01 d’écoute, 19,90€ en version CD, traduit par Sophie Brissaud, lu par Rachel Arditi.

Cosy mystery·Policier

« Les enquêtes d’Hannah Swensen (tome 5) : Meurtres et cupcakes au caramel » de Joanne Fluke

9782749172538ORIJ’attends la sortie des tomes de cette série avec une gourmandise assumée. Je me demande même si mon plaisir de lecture porte sur l’enquête… ou sur tout le reste. Après la lecture du premier tome, j’étais sceptique sur la capacité de l’auteure à faire toute une série autour d’Hannah et de ses recettes de cookies… Mais après le cinquième tome, je ne m’en lasse pas !

Alors qu’Hannah enquête (officieusement) sur le meurtre du shérif Grant, qui était fâché avec la moitié de la ville, elle doit aussi gérer des cours de cuisine, la parution d’un livre de recettes, la préparation d’Halloween avec sa nièce, la rébellion gastronomique de son chat, la grossesse de sa sœur, et bien sûr son hésitation entre Mike et Norman, ses deux prétendants.

J’ai suivi ses petites mésaventures avec un réel plaisir, même si j’ai deviné l’identité du meurtrier à la moitié du livre.

Et comme d’habitude, j’ai noté une ou deux recettes à tester (même si j’ai toujours un problème avec les dosages en tasse, dont la conversion en mL à la fin du livre me laisse songeuse – des mL de farine ce n’est pas naturel).

J’espère qu’il y aura encore beaucoup d’autres tomes de cette série légère, plaisante, qui combine enquête / pâtisserie / humour.

S 3-3Le Cherche Midi, 400 pages, 15€

Cosy mystery·Policier

« Les enquêtes de Lady Rose (tome 3) : Raison et châtiments » de M.C. Beaton

9791035406660-001-XDans ma première chronique sur « Les enquêtes de Lady Rose », je disais trouver cette série différente de celle des « Agatha Raisin », de la même auteure. Mais au fil des tomes, je trouve de plus en plus de points communs entre les deux héroïnes. Indépendantes, rebelles, avec un mauvais caractère mais un bon fond… finalement elles se ressemblent !

Dans ce troisième tome, Rose fait la connaissance de Dolly, une jeune femme qui cherche son amitié. Mais quand celle-ci est retrouvée morte, c’est Rose la première suspecte. Pourtant, un mystérieux personnage a pris Rose pour cible. Pour se cacher, elle part quelques jours à la campagne – ce qui donne lieu aux meilleurs passages de ce livre, où Rose doit confronter ses idéaux d’égalité à la vraie vie. Son personnage montre toutes ses contradictions, et oscille entre deux mondes dont aucun ne lui convient vraiment.

Quant à Cathcart, c’est toujours l’amour vache avec lui – tiens tiens, comme Agatha Raisin avec James Lacey. Il veut la sauver du départ en Inde promis aux jeunes filles qui tardent à se marier ; mais si les deux semblent épris l’un de l’autre, ils jouent au chat et à la souris pendant encore tout ce tome.

Claire Tefnin, qui a déjà prêté sa voix à la lecture des deux précédents tomes, réalise une nouvelle fois une belle lecture – mention spéciale à la voix de Daisy, la demoiselle de compagnie de Rose.

S 3-3Audiolib, lu par Claire Tefnin, 6h10 d’écoute, 19,95€ en version audio numérique.