Policier

« Faites vos jeux » de Firmin Le Bourhis

faites vos jeuxAcheté en même temps que « Concarneau, affaire classée », « Faites vos jeux » est le deuxième (et pas le dernier) roman de Firmin Le Bourhis que je lis. J’y ai retrouvé Phil et François, les deux « OPJ » (Officiers de Police Judiciaire) de la série. En un chaud mois de juillet, ils ont été détachés de leur commissariat de Quimper pour celui de La Baule.

Leur quotidien tranquille s’anime un peu lorsqu’une grande surface de la région est la cible d’un braquage. Rien de palpitant a priori pour les deux hommes habitués à des affaires de plus grande envergure. Or l’histoire se corse quand Didier Chaussepot, directeur de l’entreprise de nettoyage qui travaillait pour la grande surface, est retrouvé mort… Lire la suite

Policier

« Rester groupés » de Sophie Hénaff

rester groupésIl y a des livres que l’on déguste comme des gourmandises. « Rester groupés », la suite du truculent « Poulets grillés » de Sophie Hénaff, fait assurément partie de ces pépites dont je voudrais faire durer le plus longtemps possible la lecture. En effet ce second opus est à la hauteur du précédent, et je n’ai pas boudé mon plaisir à sa lecture !

Rappelez-vous : dans « Poulets grillés », nous faisions la découverte d’une équipe de policiers, menés par la commissaire Capestan ; mis au ban de la police pour diverses raisons (alcoolisme, poisse notoire, vedettariat,…), ils sont chargés de mener des enquêtes parallèles. Puisqu’ils n’ont plus rien à perdre, on leur laisse mener leurs enquêtes avec toute leur originalité.

Dans ce second volume, la brigade est confrontée à une problématique particulière : enquêter sur la mort de Serge Rufus, ancien flic…et ancien beau-père de Capestan. Et la commissaire va aller de découvertes en déconvenues : sa vie personnelle, déjà peu joyeuse, n’en finit pas de voler en éclats ; et elle découvre qu’il y a dans sa brigade un vilain canard qui ne lui a pas tout dit sur l’enquête en cours… Lire la suite

Policier

« Concarneau affaire classée » de Firmin Le Bourhis

concarneauParmi mes belles découvertes littéraires des dernières semaines, se trouve Firmin Le Bourhis. Je l’ai rencontré au Salon du livre de Paris en mars dernier. Contrairement à certains auteurs qui se cachent derrière leur table, lui n’est pas du genre timide, et interpelle les lecteurs qui flânent à proximité de son stand breton. Il est fier de montrer son impressionnante œuvre, déjà une trentaine de livres écrits depuis qu’il a pris sa retraite il y a quinze ans.

Je feuillette avec curiosité et plaisir ses ouvrages, pendant que Firmin Le Bourhis m’explique, avec une lueur dans les yeux, avoir été classé devant Patricia Cornwell dans les meilleures ventes de polars.

C’est ainsi que j’ai rencontré cet auteur, et que j’ai commencé la lecture de l’un de ses polars, « Concarneau affaire classée », qui se déroule dans la ville où réside l’auteur.

Phil et François sont enquêteurs, et rouvrent un dossier classé. Ils ont été sollicités par une grand-mère persuadée que Arnaud, son petit-fils, est emprisonné par erreur.

Et si cette grand-mère avait raison, et qu’un innocent dormait en prison depuis plus de vingt ans ? Arnaud a été condamné pour le meurtre d’une infirmière, retrouvée morte dans l’ancien blockhaus qu’il avait l’habitude de squatter. Lire la suite

Policier

« Agatha Raisin enquête : Randonnée mortelle » de M.C. BEATON

randonnee-mortelleAgatha Raisin termine sa mission de consultante en communication et relations publiques, et s’empresse de rejoindre sa chère campagne anglaise. Après des années passées à Londres avec une vie active bien remplie, elle a désormais pris goût à la vie de village, les cafés entre voisins, et les activités associatives – pourvu que tout cela lui donne la distrayante occasion de résoudre des enquêtes, pour meurtre de préférence.

            D’ailleurs, c’est en apprenant le meurtre d’une randonneuse dans une petite ville voisine qu’elle s’inscrit avec son cher voisin James dans un groupe de randonneurs. Sous couvert de marcher pour entretenir sa forme, elle commence surtout à enquêter… Lire la suite

Policier

« Poulets grillés » de Sophie Hénaff

            poulets-grillesAnne Capestan a été une figure du célèbre 36, Quai des Orfèvres. Mais à la suite d’une bavure, elle est mise au placard. Plus précisément, elle est nommée à la tête d’une brigade de bras cassés, alcooliques, porte-poisse, bref des « poulets grillés » avec qui plus personne ne veut faire équipe.

            Cette équipe hors-norme se voit attribuer toutes les affaires non résolues, les vieux dossiers poussiéreux qui mettent à mal les statistiques du Quai des Orfèvres. Ainsi, tous les mauvais résultats seront attribués à cette équipe à qui personne, de toute façon, ne veut prêter attention. Lire la suite

Policier

« Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière » de M.C. Beaton

          pas-de-potAgatha Raisin vit dans la campagne anglaise. Elle se compare volontiers à Miss Marple, ayant déjà résolu des enquêtes autour d’elle. Je dirais pour ma part qu’elle a encore plus de relief que Miss Marple, et même un petit côté « Madame Huber » pour ceux qui connaissent la série « Desperate Housewives ». Polie mais curieuse, intelligente mais irascible, elle ne peut s’empêcher de s’intéresser à la vie de ses voisins.

           Après une longue absence, elle est revenue dans son village, et a découvert que son voisin James, sur lequel elle avait des vues, s’est entiché de la jolie Mary. Mary est une jardinière hors paire, et un concours horticole dans le village va donner l’occasion à Agatha Raisin de montrer tous ses talents de tricherie et de mauvaise foi… pour le plus grand plaisir du lecteur ! Lire la suite

Policier

« Le cercle des plumes assassines » de J.J. Murphy

cercle-plumesIls sont journalistes, écrivains, poètes ou éditorialistes. Ils forment le « Cercle vicieux de l’Algonquin », un groupe de joyeux drilles qui se réunit dans le New-York des années 1920. Ils font des bons mots, échangent des réparties, et malgré la Prohibition, ils ont plaisir à le faire autour d’un verre d’alcool fort.

Le roman démarre sans tergiverser : un homme est retrouvé mort sous la table où le Cercle a l’habitude de se retrouver. Dorothy Parker, seule femme du groupe, mais au tempérament bien affirmé, a pris sous son aile le jeune Billy Faulkner, que la police pourtant soupçonne du meurtre…

Le roman est un joyeux bazar où les joutes verbales et les bons mots se succèdent, reflet de ce que pouvait être un groupe littéraire comme celui-là au début du XXème siècle. L’enquête n’est hélas pas passionnante en elle-même, et manque de rebondissements à mon goût. Les personnages masculins manquent aussi un peu de relief…mais quelle Dorothy Parker ! Libre, avec un franc parler assez inhabituel pour l’époque, c’est elle qui donne du piment à ce groupe. J’ai souri à plusieurs reprises en lisant les bons mots qui fusent.

Au final, j’ai trouvé l’intrigue moins bonne que les personnages, comme une pièce de théâtre un peu décevante mais qui capterait l’attention du public grâce au talent de ses interprètes. Aussi, si un film était tiré de ce roman, il serait plein d’action et d’énergie. Pour ma part je n’ai pas été assez convaincue pour lire les autres romans de la même série sur Dorothy Parker.

Mon conseil

A lire plutôt pour l’ambiance des années folles à New-York

s-1-3Folio policier, Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hélène Collon, 432 pages, 8,20€

Policier

« Le temps est assassin » de Michel Bussi

tempsPrès de trente ans après l’accident de voiture qui a coûté la vie à toute sa famille, Clotilde revient en Corse sur les terres de son adolescence. Adolescente timide et plutôt mal dans sa peau, elle a passé ses étés dans la famille de son père, occupant ses journées à lire ou à écrire son journal intime.

Seule rescapée de l’accident de voiture, Clotilde ne se doute pas en revenant sur place que son retour va réveiller les fantômes du passé. Entre médisance et compassion, on ne peut pas dire que son retour laisse indifférents les habitants de la région. Certains insinuent même que l’accident n’en était pas un… mais qui en voulait ainsi à toute sa famille ? Lire la suite