Roman

« Miroir de nos peines » de Pierre Lemaitre

miroir peinesIl y a des livres que l’on attend avec gourmandise, comme la promesse de passer un moment de littérature agréable, fort, émouvant, parfois drôle. Avec « Miroir de nos peines », dernier opus de la trilogie des « Enfants du désastre », Pierre Lemaitre signe à nouveau un roman réussi et qui réunit tous ces critères.

J’ai choisi non pas de lire ce roman, mais de l’écouter, car je gardais un souvenir très précis de mon écoute de « Couleurs de l’incendie ». Encore une fois, c’est l’auteur lui-même qui lit son roman – et Pierre Lemaitre a un incroyable don pour lire ses romans, ajoutant à la justesse des mots, une justesse de ton impressionnante.

L’histoire se déroule en 1940. Les Allemands approchent, mais la désinformation va bon train. Les messages officiels se veulent rassurants, mais la réalité est bien différente. Et nous allons suivre tout au long de ce roman une tranche de vie de plusieurs personnages.

Louise, tout d’abord, est la première héroïne (ordinaire) de ce roman. Si vous avez bonne mémoire, c’est la petite fille d’ « Au revoir là-haut » (mais si vous l’avez oubliée, cela n’a aucune importance, il n’est jamais fait référence au premier tome de la trilogie). Jeune serveuse au restaurant « La Bohème », elle ne rêve que d’une chose : devenir mère. Elle est prête à tout ou presque pour vivre le bonheur de la maternité. Sa vie bascule le jour où un habitué de « La Bohème » lui propose de l’argent pour se dénuder devant lui – je vous laisse découvrir comment tout cela finira.

« La Bohème », justement, est un restaurant tenu par Monsieur Jules, autre personnage important du roman. Un peu bourru, un peu grande gueule, il a aussi un coeur immense, et il est l’un des personnages que j’ai trouvés le plus sympathique du roman.

Mais je dois dire que les personnages sympathiques sont nombreux dans ce roman, quand bien même ils ne sont pas des modèles de sagesse, de vertu, ou de gentillesse. Prenons Désiré par exemple. Ah, quel personnage ! Affabulateur, manipulateur, il change de profession, de nom, d’expertise, quand bon lui semble. C’est un personnage qui m’a beaucoup fait rire, et qui apporte un vent de fraîcheur dans un roman basé sur un pan de notre Histoire pourtant loin de faire sourire. Et que dire de l’interprétation qu’en fait Pierre Lemaitre dans sa lecture ! Voilà Désiré plus vrai que nature.

Bien sûr je ne peux pas vous citer toute la galerie (fameuse) de personnages de ce roman, mais je ne peux pas ne pas vous parler aussi de Raoul, escroc, maître-chanteur, personnage d’abord détestable mais que le roman va nous apprendre à ne pas juger.

J’ai adoré le texte, la lecture qui en est faite, et ces personnages si bien croqués. Ecouter ce livre plutôt que de le lire a encore plus attiré mon attention sur les phrases, les mots – et l’auteur a cet incroyable don du « mot juste » qui m’a encore étonnée plus d’une fois. Je crois que c’est actuellement, et depuis « Couleurs de l’incendie », l’auteur français contemporain que je préfère, et que je pourrais suivre dans n’importe quel projet littéraire.

D’ailleurs, l’interview de l’auteur qui clôt l’écoute de ce livre audio offre un scoop : l’auteur travaille actuellement sur un nouveau projet, une saga familiale qui se déroulera pendant les Trente Glorieuses. Je m’en réjouis déjà !

Au-delà de cette information sur ses projets, écoutez cette interview très intéressante aussi pour comprendre comment l’auteur travaille et se fait aider sur les points historiques. C’est passionnant !

S 3-3Audiolib, lu par l’auteur, 14h01 d’écoute, 24,50€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *