Roman

« Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens

écrevissesUne fois n’est pas coutume, avant de vous parler de l’histoire, j’ai envie de vous parler de la comédienne qui prête sa voix à la lecture de ce roman, à savoir Marie du Bled. Pour les textes écrits en français, vous le savez, j’ai un plaisir particulier à écouter les auteurs lire eux-mêmes leurs écrits. Ici l’auteure étant américaine, c’est une comédienne française qui prête sa voix – et quelle voix ! J’ai écouté beaucoup de livres audio et rarement j’ai trouvé une voix aussi bien adaptée pour incarner le personnage principal et donner juste par son timbre toute une ambiance à cette écoute.

L’histoire, maintenant. Kya est une petite fille abandonnée par sa mère, puis par ses frères et sœurs. Livrée à elle-même, elle doit se débrouiller pour grandir plus vite que prévu. Son quotidien dans les marais m’a beaucoup fait penser à celui de Turtle dans le roman « My absolute darling ». Le début du roman se déroule dans une certaine langueur, au rythme du quotidien de cette fillette un peu sauvageonne qui va découvrir l’amitié et l’amour.

Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre dans quelle mesure un second récit, qui croise le premier mais à une autre époque, allait donner son sens au roman. La mort de Chase, bien des années plus tard, et l’enquête qui en découle, est d’abord une histoire totalement à part – mais laissons le temps au temps, il faut de la patience pour appréhender ce roman tout à la fois lent et vif, lourd comme l’eau stagnante du marais et léger comme la fraîcheur de cette petite sauvageonne qui devra mener bien des combats.

S 2-3Audiolib, lu par Marie du Bled, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *