Roman

« Les chroniques de Bond street (tome 1, suite) : Miss Tonks prend son envol» de M.C. Beaton

9782226475046-jAprès un premier roman qui avait démarré sur les chapeaux de roue, je m’étais quand même demandé comment cette série allait se poursuivre, quelle forme allait prendre la prochaine intrigue. Heureuse surprise, il y a bel et bien une intrigue à part entière dans ce deuxième roman. Et cette fois-ci, c’est la discrète Miss Tonks qui en est le personnage principal.

Je l’avais à peine remarquée dans le premier tome, j’avais même un peu de mal à la situer, et la voici obligée de voler son horrible sœur, pour participer aux frais de l’hôtel du « Parent pauvre » et prouver sa bravoure à ses comparses. L’histoire est complètement centrée sur ce personnage, et comment elle va devoir sortir de sa discrétion habituelle pour rapporter de l’argent. Je suppose que le reste de la série sera de même : 1 roman autour d’1 personnage.

Le roman est très court (170 pages) et se lit très vite. Finalement c’est une bonne idée d’avoir regroupé les deux premiers tomes dans le même volume (pourvu que les prochains tomes soient du même format, sinon ce n’est pas joli dans la bibliothèque – un autre éditeur, 10/18 a l’habitude de faire des superbes regroupements de premiers tomes, et les autres volumes sous un autre format, et cela me déçoit à chaque fois).

Bref, je lirai sans doute la suite !

S 3-3Albin Michel, 19,90€

Roman

« Les chroniques de Bond street (tome 1) : Lady Fortescue à la rescousse» de M.C. Beaton

9782226475046-jPuisque la série des « Agatha Raisin » s’achèvera bientôt, j’avais très envie de démarrer une autre série de M.C. Beaton. J’ai déjà lu quelques Hamish McBeth (décevants) et écouté des versions audio de « Lady Rose ». Le point de départ des « Chroniques de Bond street » est assez amusant et laisse présager scènes cocasses et amusantes.

Le roman démarre très fort, dès les premières pages l’histoire est en marche : Lady Fortescue, vieille femme désargentée qui s’est déjà ridiculisée en tentant de voler un membre de sa famille, décide de s’associer avec d’autres aristocrates désargentés. Ils mettent en commun leurs rares biens, et s’installent ensemble. Et puis, quitte à occuper une grande maison, pourquoi ne pas la transformer en hôtel ?

Le roman est rafraîchissant, plutôt original.

Pour l’instant je ne sais pas ce que l’auteure a prévu dans cette série. Il n’y a pas d’enquête, pas d’intrigue à proprement parler. Ce premier tome a permis de mettre en place les personnages.

S 2-3Albin Michel, 19,90€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 31) : Au galop ! » de M.C. Beaton

9782226459152-jPremier signe que la fin de la série approche : même si ce n’est pas écrit sur la couverture (!), ce livre a été co-écrit. Je ne sais pas ce qui doit être attribué à l’un ou l’autre des deux auteurs ; c’est un bon tome, avec du rythme, des personnages hauts en couleurs ; mais j’ai aussi été étonnée par des descriptions maladroites et surtout par un incroyable (et peu crédible) retour en grâce de James. Alors certes le roman s’ouvre sur le mariage de Charles, et on pouvait imaginer qu’Agatha ne resterait pas longtemps à se languir ; qu’elle cherche à reconquérir James, pourquoi pas ! Mais faire de James soudain un grand romantique, je n’y ai pas cru une seconde.

A part ça, le décès brutal de la nouvelle épouse de Charles entraîne l’enquête d’Agatha dans le milieu hippique, avec un petit détour en France. C’est rafraîchissant, et plutôt bien inspiré.

Et maintenant, place au dernier tome !

S 3-3Albin Michel, 14€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 30) : Bonnet d’âne ! » de M.C Beaton

9782226459145-jAvoir mis un âne sur la couverture de ce tome est une bonne idée car… c’est un peu le personnage principal !

Agatha a été embauchée pour une histoire d’espionnage industriel (c’est une thématique nouvelle dans ses enquêtes). Trompée par son flair, elle se fait piéger en découvrant une mise en scène de faux meurtre. Pourtant, quelques jours plus tard, un vrai meurtre est commis. Les apparences accusent Wizz-Wazz, une ânesse, qui aurait tué d’un coup de sabot. Mais Agatha ne croit pas à la culpabilité de l’ânesse, et voilà la riche et chic Agatha au secours d’une vieille ânesse puante !

C’est un bon tome, qui se renouvelle en allant chercher des thématiques un peu différentes. L’histoire ne s’éparpille pas, les personnages sont assez peu nombreux. Le dénouement n’est pas surprenant.

Quant à la vie sentimentale d’Agatha, elle connaît un nouvel espoir avec l’arrivée de Chris. J’avoue avoir été un peu déstabilisée, il me semble que l’ellipse narrative entre le précédent tome et celui-ci est un peu trop marquée (ou alors j’ai raté quelque chose !), au point que j’ai vérifié 2 fois que je n’avais pas oublié de lire un tome !

Il ne me reste plus que 2 tomes à lire (1 seul est déjà sorti pour l’instant). Je me demande comment la série finira – si elle finit vraiment, car c’est le décès de l’auteure qui y a mis un terme.

S 3-3Albin Michel, 14€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 29) : Sonnent les cloches » de M.C Beaton

9782226444240-j« Je n’ai accès ni aux analyses des experts ni aux rapports d’autopsie, ce qui m’oblige à miser sur mon intuition et à essayer de deviner, comme au bon vieux temps. »

Voilà comment Agatha Raisin décrit elle-même sa méthode de travail. Je crois que c’est la première fois qu’elle commente ainsi son métier de détective. Et ce résumé représente justement ce qui fait le succès de cette série : pas d’analyse scientifique ou de rapport de police, ici c’est l’intuition qui permet de résoudre les enquêtes.

Ce 29e tome est réussi ; il n’y a que M.C. Beaton pour démarrer un roman policier au milieu de sonneurs de cloches qui répètent pour célébrer la venue d’un évêque ! Il faut dire que l’évêque en question est séduisant et charmeur…

Comme d’habitude, il y aura plusieurs meurtres, plusieurs fausses pistes, et Agatha va se mettre en danger – il y a toujours un moment où le récit bascule, où ma détective des Cotswolds se lance dans des situations rocambolesques à coups de somnifères et autres pièges. Tout n’est pas toujours crédible, mais tant que cela reste au service du divertissement du lecteur, cela fonctionne.

S 2-3Albin Michel, 14€

 

 

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 28) : Chasse aux sorcières » de M.C Beaton

9782226444233-jDoucement mais sûrement, je m’approche de la fin de la série « Agatha Raisin ». Ce 28e tome n’est pas le meilleur de la série, mais il est assez classique et regroupe tous les personnages que l’on connaît bien. Le précédent tome s’était achevé sans ouvrir de perspectives pour la suite ; ce tome s’ouvre donc sur une toute nouvelle affaire. Un pasteur et sa femme se sont installées dans les Costwolds, pour y chercher une certaine quiétude qu’ils imaginent caractéristique des petits villages – on voit qu’ils ne savent pas où habite Agatha ! Plusieurs meurtres, autour d’un arbre dit « arbre aux sorcières » inquiètent les habitants. Agatha est chargée de l’enquête.

L’enquête est un peu brouillonne, comme parfois cela arrive dans cette série.

Mais le plaisir de lecture est dans le quotidien des personnages, même s’il y a des redondances avec les précédents tomes – Agatha qui oscille toujours entre se remettre en couple et garder sa liberté, entre James ou Charles ou un autre…

Le roman se lit vite. Je commence à penser à la fin de cette série… J’ignore d’ailleurs s’il y aura une « vraie » fin, car M.C. Beaton continuait à en écrire lorsqu’elle est décédée. J’espère que l’on saura si Agatha reste seule ou se (re)met en couple, si elle garde son agence de détective ou si elle entame une troisième vie…

A suivre … jusqu’au bout !

S 2-3Albin Michel 14€

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin Enquête (tome 27) : Les pissenlits par la racine » de M.C. Beaton

9782226444226-jJ’avais quitté Carsely à la fin du 26e tome avec Agatha prête à donner un coup de main sur une affaire dans les jardins communautaires, et Mrs Bloxby, la si discrète femme du pasteur, en train de s’amouracher d’un nouveau venu au village – nouveau look, nouvelle coupe de cheveux, ça promettait !

J’ai retrouvé les personnages là où je les avais laissés – quand d’autres tomes laissent passer quelques mois entre deux. Je ne vous parle pas de Mrs Bloxby, je préfère vous laisser découvrir quel choix elle va faire. Quant à Agatha, elle se lance dans une nouvelle affaire : lord Bellington, qui voulait mettre fin aux jardins communautaires, a été empoisonné. Au-delà des jardiniers amateurs, c’est toute la famille du riche Lord qui est suspecte.

L’enquête est moins tordue que dans d’autres tomes – comprenez : je ne me suis pas perdue dans les fausses pistes et les multiples personnages.

Quant à Agatha, un nouveau rebondissement dans sa vie sentimentale vient mettre un peu de peps bienvenu dans l’histoire – et occupe d’ailleurs une bonne moitié du roman. C’est aussi ce qui fait le charme et le succès de cette série.

S 3-3Albin Michel, 14€

Cosy mystery·Policier

« Les enquêtes de Lady Rose (tome 3) : Raison et châtiments » de M.C. Beaton

9791035406660-001-XDans ma première chronique sur « Les enquêtes de Lady Rose », je disais trouver cette série différente de celle des « Agatha Raisin », de la même auteure. Mais au fil des tomes, je trouve de plus en plus de points communs entre les deux héroïnes. Indépendantes, rebelles, avec un mauvais caractère mais un bon fond… finalement elles se ressemblent !

Dans ce troisième tome, Rose fait la connaissance de Dolly, une jeune femme qui cherche son amitié. Mais quand celle-ci est retrouvée morte, c’est Rose la première suspecte. Pourtant, un mystérieux personnage a pris Rose pour cible. Pour se cacher, elle part quelques jours à la campagne – ce qui donne lieu aux meilleurs passages de ce livre, où Rose doit confronter ses idéaux d’égalité à la vraie vie. Son personnage montre toutes ses contradictions, et oscille entre deux mondes dont aucun ne lui convient vraiment.

Quant à Cathcart, c’est toujours l’amour vache avec lui – tiens tiens, comme Agatha Raisin avec James Lacey. Il veut la sauver du départ en Inde promis aux jeunes filles qui tardent à se marier ; mais si les deux semblent épris l’un de l’autre, ils jouent au chat et à la souris pendant encore tout ce tome.

Claire Tefnin, qui a déjà prêté sa voix à la lecture des deux précédents tomes, réalise une nouvelle fois une belle lecture – mention spéciale à la voix de Daisy, la demoiselle de compagnie de Rose.

S 3-3Audiolib, lu par Claire Tefnin, 6h10 d’écoute, 19,95€ en version audio numérique.

Audio·Cosy mystery·Policier

« Les enquêtes de Lady Rose (tome 2) : Soupçons et préjugés » de M.C. Beaton

soupçonsUne partie de moi s’était dit que, cette année, je lirai un peu moins de cosy mysteries – j’en ai lu beaucoup l’an dernier, et j’y ai même consacré une rubrique sur mon blog. Mais une autre partie de moi a beaucoup de mal à résister à ces romans plaisants, faciles à lire ou à écouter, et qui permettent tout simplement de passer un moment agréable !

J’avais déjà écouté et chroniqué le premier tome des « Enquêtes de Lady Rose », curieuse au départ de découvrir une autre série de M.C. Beaton – que je ne vous présente plus, vu la quantité de tomes de « Agatha Raisin » que j’ai chroniqués !

Le deuxième tome de la série est tout aussi agréable à écouter que le premier. Je dis « écouter » car c’est une série particulièrement bien adaptée pour être découverte en livre audio. Claire Tefnin, qui lit tous les tomes dans leur version audio, a une lecture pleine d’énergie et de peps, qui convient tout à fait au tempérament de l’héroïne. Car Rose Summer n’est pas une Lady ordinaire. Pas question pour elle de faire tapisserie dans un salon ! Elle veut travailler et se confronter à la « vraie vie ». Avec sa bonne Daisy, elle a décidé de devenir sténo-dactylo, au grand désespoir de ses parents qui ne rêvent que de la marier.

Comme dans le premier tome, la mort mystérieuse d’un homme – cette fois-ci, un homme qui faisait probablement chanter plusieurs personnes – va lui permettre de se rapprocher du Capitaine Cathcart, qui a ouvert son agence de détectives. Ces deux-là forment un duo assez incongru, on ne sait dire s’ils s’adorent ou se détestent. Ils ont un côté anti-héros, qui découvrent des nouvelles pistes souvent par hasard ou après avoir fait des erreurs. Si le personnage de Lady Rose est très différent de celui d’Agatha Raisin, on retrouve quand même plusieurs marqueurs communs entre les deux séries.

Seul petit bémol, je me suis un peu perdue à un moment donné entre les nombreux personnages qui interviennent dans la deuxième partie du roman. Mais cela ne m’a pas empêchée de comprendre l’intrigue et son dénouement. Le tome 3 m’attend déjà !

S 3-3Audiolib, durée d’écoute : 6h37, 19,95€ en version numérique

Cosy mystery·Policier

« Agatha Raisin enquête (tome 26) : Secrets sur canapé » de M.C. Beaton

9782226444257-jJ’ai lu ce 26e tome juste après le 25. Parfois j’aime faire une pause entre deux tomes, parfois j’enchaîne les lectures. Cela dépend de mon humeur de lectrice. Je n’avais pas envie de quitter Agatha trop longtemps.

Le canapé du titre est en fait un divan. Car une psychothérapeute s’est installée à Carsely et compte bien ruiner la réputation d’Agatha. Lorsque cette psy est retrouvée morte, les suspects ne manquent pas, car elle avait accumulé beaucoup de secrets sur ses clients, qu’elle faisait chanté.

Ce n’est pas l’intrigue la plus intéressante de la série, il y a beaucoup de personnages mais pas vraiment de fil rouge avec des rebondissements (sauf dans l’épilogue à ne pas manquer !!). Les innombrables revirements sentimentaux d’Agatha sont un peu lassants dans ce tome, tant elle pense au mariage dès qu’elle rencontre un membre de la gente masculine – c’est un peu fatigant et cela n’apporte rien, si ce n’est montrer le désespoir sentimental d’Agatha – mais pour ça, c’est bon, on avait compris.

Heureusement, comme je le disais plus haut, l’épilogue laisse présager encore des aventures intéressantes.

S 2-3Albin Michel, 14€