Policier

«Un élément perturbateur» de Olivier Chantraine

élément perturbateurSerge est consultant dans une obscure compagnie financière. Il a, comme d’habitude, décroché ce job grâce à l’intervention de son frère, ministre de l’Economie. Car Serge, malgré la quarantaine et son brillant esprit d’analyste financier, est toujours resté un petit garçon sur certains aspects, et ne s’est pas totalement émancipé. Après la mort de ses parents, il est resté chez sa sœur, chez qui il vit encore, et qui lui prépare chaque matin son petit-déjeuner selon un rituel immuable. Il dort dans sa chambre d’enfant, avec le poster de Diego Maradona bien en évidence.

Mais depuis quelque temps, Serge souffre de troubles de la parole, et voilà qu’il fait échouer par une gaffe la signature d’un gros contrat japonais. Ses patrons sont furieux, mais son statut de « frère de » lui permet le sursis. Il va devoir se racheter, et pour cela est envoyé en mission avec la belle Laura, sa collègue dont il est fou amoureux. Laura, ambitieuse, navigue entre ses envies de brillante carrière et son quotidien, elle est l’archétype de la business woman pas totalement assumée. Son personnage montre toute la difficulté de certaines femmes ambitieuses à exister dans des univers masculins, machistes parfois, et ce tiraillement entre la réussite personnelle et professionnelle. Serge pourrait sembler être son opposé, mais sa conscience professionnelle en font un financier dangereux « malgré lui ».

Sous couvert d’un roman distrayant, drôle même, le roman interroge notre vision de la réussite, les conséquences de l’intégrité, et le choix d’une vie professionnelle en accord avec nos valeurs. On lit, on sourit… et on réfléchit.

S 3-3Folio, 320 pages, 7,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *