Policier

« Péril en mer d’Iroise » de Jean-Luc Bannalec

péril merRetrouver le commissaire Dupin est toujours un plaisir. J’ai l’impression de rendre visite à un lointain cousin parisien parti s’installer en Bretagne, et de parcourir ses nouvelles terres avec lui. Je l’imagine un peu en Columbo, et pourtant il n’y a rien dans le texte qui le décrit ainsi !

Dans ce nouvel opus, le commissaire doit enquêter sur la mort d’une jeune pêcheuse, retrouvée morte à la criée de Douarnenez ; puis sur la mort d’une autre jeune femme, chercheuse dans le parc de la mer d’Iroise. Une simple coïncidence ? L’hypothèse est vite écartée. Mais pour résoudre cette enquête, le commissaire va devoir se confronter aux légendes bretonnes, et à la mer inhospitalière pour ceux qui ne sont pas Bretons d’origine…

J’ai retrouvé dans ce roman tous les codes que j’aime dans la série de polars de Jean-Luc Bannalec : Dupin est toujours entouré de ses fidèles adjoints, dont la talentueuse mais imprévisible Nolwenn, et surtout la Bretagne y est sublimée. Je vous défie de ne pas avoir envie de partir entre Sein et Ouessant après la lecture de ce livre, tant les lieux y sont décrits presque avec amour !

« Il voulait Molène en mer d’Iroise, les ancres rouillées… » chante Souchon dans « Le Marin ». J’avais cette chanson dans la tête pendant ma lecture, ce qui en a fait un moment doublement agréable.

S 3-3Presses de la cité, 528 pages, 21€

Policier

« Les marais sanglants de Guérande » de Jean-Luc Bannalec

marais sanglantsAlerté par une journaliste, le commissaire Dupin effectue quelques vérifications de routine dans les marais salants de Guérande ; soudain, on lui tire dessus. Il apprend peu après que son indic journaliste a disparu. Rejoint par une collègue commissaire, il va enquêter sur le milieu peu connu du sel pour retrouver la journaliste et savoir pourquoi elle l’avait mis en garde. Lire la suite